système d'atterrissage automatique

1 - 2 - 3 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

monsieurN
Membre

Inscrit le 02/06/2007
5 messages postés

# 2 juin 2007 16:20
Bonjour,

je fais des recherches sur tous les capteurs existants sur le système d'atterrissage automatique dans le domaine aéronautique.

Pouvez-vous me dire quels appareils sont munis de tels systèmes et m'orienter vers une documentation technique qui puisse m'aider?

En vous remerciant
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pals
Membre

Avatar de pals

Inscrit le 01/12/2006
484 messages postés

# 2 juin 2007 17:35
En fait, il est difficile d'être synthétique.
Tous les systèmes de l'avion participent au mode autoland. Le pilote automatique est concerné au premier chef, mais il tire ses informations des systèmes de navigation, des récepteurs ILS, des commandes de vol, des données "air", des automanettes et j'en oublie surement.
De plus, il est directement tributaires des installations au sol.
Tous les avions de ligne disposent aujourd'hui d'une telle fonctionnalité.
Pour ta recherche, il faut voir les chapitres ATA 22, 23, 27, 34 et d'autres sans doute...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

monsieurN
Membre

Inscrit le 02/06/2007
5 messages postés

# 2 juin 2007 19:00
merci pals wink
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

monsieurN
Membre

Inscrit le 02/06/2007
5 messages postés

# 4 juin 2007 15:57
J'ai fait des recherches de ce coté, et j'ai trouvé des informations sur tout le dispositif (mis en place sur les pistes d'aérodrome) de guidage de l'avion.
Elles ne mentionnent néanmoins pas le rapport entre ces dispositifs et le pilote automatique.
Ma question est : lors d'un atterrissage, les pilotes utilisent-ils le pilotage automatique?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gilles
Membre

Avatar de Gilles

Inscrit le 27/10/2005
208 messages postés

# 4 juin 2007 16:37
Bonjour,

Sans rentrer trop dans le détail : il existe des systèmes permettant de faire des approches de précision (systèmes du type ILS), pouvant éventuellement permettre une procédure d'atterrissage automatique.

Je suppose que les informations que tu as trouvé sur le dispositif ILS t'ont donné une idée sur ce qu'est un faisceau ILS, avec le LOC pour l'alignement latéral et le GLIDE pour le guidage sur l'axe vertical.

Les informations d'écart par rapport au faisceau peuvent soit être présentées au pilote qui s'efforcera de garder son avion sur l'axe, soit être utilisées en entrée du pilote automatique, qui fera un travail similaire.

Il existe ensuite des choses un petit peu plus compliquées à l'approche du sol pour l'arrondi et le toucher, mais sur les avions de premier niveau on trouve des pilotes automatiques capables d'amener un avion se poser sans action pilote.

Les pilotes peuvent alors utiliser le pilote automatique pour l'atterrissage, mais de ce que j'en connais, une grande majorité d'entre eux aiment à le faire manuellement, histoire de "garder la main" ...

(Message édité par Gilles le 04/06/2007 21h16)

_________________
http://avions.blogoshop.com/
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Navionbis
Membre

Inscrit le 30/12/2008
51 messages postés

# 4 juin 2007 17:30
Juste une petite correction: le Glide = glide slope: Deviation verticale. Le Localizer donne la deviation laterale.
Les nouveaux systemes d'atterrissage automatique integrent maintenant egalement le GPS. Le MLS (Micro Wave Landing System) a été testé à Londres mais n'a pas convaincu.
Bonne journée
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gilles
Membre

Avatar de Gilles

Inscrit le 27/10/2005
208 messages postés

# 4 juin 2007 19:48
Oups, merci pour la correction, lapsus.

Effectivement, le MLS est développé pour les porteurs actuels, mais y'a pas des masses de terrains équipés ...

_________________
http://avions.blogoshop.com/
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

monsieurN
Membre

Inscrit le 02/06/2007
5 messages postés

# 4 juin 2007 22:15
En ce qui concerne le VECTOR ESTOL (courte distance d'atterrissage), EADS a conçu un capteur aérodynamique FADS (mesure de pression, de vitesse) permettant d'attérir automatiquementet et d'éviter ainsi de mauvaise manipulation.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Alberthmann
Membre

Inscrit le 09/07/2007
4 messages postés

# 9 juillet 2007 17:33
Gilles a écrit :Effectivement, le MLS est développé pour les porteurs actuels, mais y'a pas des masses de terrains équipés ...
Je doute que le développement soit encore d'actualité.
Es-ce vraiment encore le cas ?

Je sais que le MLS à servis aux Russes qui ont envoyé Bourane dans l'espace, entièrement en pilote automatique.
( avec aucun cosmonautes à bord !, un exploit unique )
Pour l' atterrissage, ils ont utilisé, déjà à l'époque, le MLS.

Pour ceux qui est des porteurs actuels, je n'ai rien entendu pour le moment.
C'est sans doute l'occasion de l'apprendre ici !
@+
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gilles
Membre

Avatar de Gilles

Inscrit le 27/10/2005
208 messages postés

# 10 juillet 2007 08:25
Les systèmes actuels sont développés pour pouvoir supporter les approches de type MLS (MMR, FMS, PA...), en tous cas pour ce que je connais, chez Airbus.

Je crois qu'il y a au moins un aéroport à Londres qui est équipé, mais sinon, ça ne court pas les pistes ce genre d'approches...

_________________
http://avions.blogoshop.com/
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Yume
Membre

Inscrit le 02/06/2007
247 messages postés

# 27 août 2007 14:00
pour les aproche automatique, le programe se trouve dans la piste ou dans l' avion?

je ve dire, si l' avion a un pilote automatique , il pourais normalement aterrire seule...

(ceci dit, moi, je prefere le manuel)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pals
Membre

Avatar de pals

Inscrit le 01/12/2006
484 messages postés

# 27 août 2007 17:26
C'est le pilote automatique de l'avion qui intègre la fonction, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. Le terrain se contente de fournir le guidage radio, l'"ILS". Deux faisceaux le composent, le "LOCALIZER" pour le guidage horizontal et le GLIDE SLOPE pour le guidage vertical...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Yume
Membre

Inscrit le 02/06/2007
247 messages postés

# 27 août 2007 20:08
sa pour l' avion mais pour se qui est de la piste au sol, je ai entendu parler d' un systeme qui permettais de savoir a quelle altitude et ou etais l' avion par rapport a la piste...

hors sujet, mais si sa devien de plus en plus perfectioner, nous les pilotes on servira a quois?

a quand les avion qui volent seule avec des passager?

il ne y auras plus besoin de nous si sa continue...

es que tout le mond seras daccord pour que des machine se occupe de tout?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pals
Membre

Avatar de pals

Inscrit le 01/12/2006
484 messages postés

# 27 août 2007 21:16
Yume a écrit :sa pour l' avion mais pour se qui est de la piste au sol, je ai entendu parler d' un systeme qui permettais de savoir a quelle altitude et ou etais l' avion par rapport a la piste...

hors sujet, mais si sa devien de plus en plus perfectioner, nous les pilotes on servira a quois?

a quand les avion qui volent seule avec des passager?

il ne y auras plus besoin de nous si sa continue...

es que tout le mond seras daccord pour que des machine se occupe de tout?
Je pense qu'il faudra beaucoup de temps avant que les pax acceptent de monter dans un avion sans pilote. Déjà que, dans le métro parisien, le conducteur n'est pas indispensable, il n'est présent que pour des raisons psychologiques.
Pour ce qui est de la technique, il est sûr que l'on est capable de faire voler n'importe quoi sans pilote.
Pour ce qui est de la localisation précise d'un mobile dans les trois dimensions, un GPS différentiel de qualité militaire doit pouvoir être meilleur que le mètre en précision...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Guillaume
Responsable

Avatar de Guillaume

Inscrit le 02/09/2005
1 876 messages postés

# 28 août 2007 00:09
Oui mais un métro qui tombe en panne c'est pas grave, un avion qui tombe en panne informatique, ce n'est pas l'ordinateur qui peut récupérer la chose

_________________
Guillaume - Rédacteur sur AeroWeb-fr.net - Secrétaire AGAW-
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
1 - 2 - 3 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !