Une trouvaille : les JAR-FCL ...

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 26 mai 2011 15:00
Bonjour,

Avant, lorsque l'aviation était encore aux mains des aviateurs, on pouvait aller à l'étranger avec une QRI : Qualification Radio Internationale. Avec ce sésame, on pouvait aller boire un pot de Biarritz à San Sebastien.

Aujourd'hui, il faut répondre aux exigences des JAR-FCL et détenir le FCL 1.028.
J'avais une équivalence qui est arrivée à expiration.
Le parlement européen de Strasbourg n'ayant pas été détruit, Bruxelles étant toujours à la même place, je n'ai d'autre choix que de passer cet examen. Pour bien m'y préparer qu'y a-t-il de mieux que de m'associer aux jeunes de mon aéro-club qui préparent cette épreuve.

Romain, Pierre et moi sommes partis en navigation et je comptais bien en profiter pour élever mon niveau en langues étrangères.

La météo était maussade, des averses noyées dans une brume tenace nous contraignait à des contournements, tout à fait le genre d'embûches pour se perdre.
Soudain, je sursautais lorsque Romain s'exclama :
"Hé ! c'est chelou ! "
- Pardon ?… m'enquiais-je
Il pointa du doigt la pression d'huile, toujours un peu élevée sur cet avion.
" Non, c'est normal …" assurai-je en me replongeant dans la surveillance du ciel. Pour peu de temps car le contrôleur nous interpella :
" Delta Sierra, un trafic non indentifié devant vous 500 pieds en dessous, pouvez-vous monter à 2500 ?…"
" Il est ouf !… s'exclama Pierre, assis à l'arrière. Je me retournais vers lui :
- Pardon ?…
- On est déjà au ras des nuages …
J'expliquais la chose au contrôleur qui régla le problème par un changement de cap.
" C'est zarbi !… repris Pierre, comment il peut savoir son altitude s'il n'est pas identifié ?…
- Le transpondeur !
- Je suis trop relou !… se flagella Pierre en se frappant le front.

Le ciel s'assombrit.

" C'est chaud !… remarqua Romain, impressionné par les goutes de pluie étoilant le pare-brise.
" Si tu as trop chaud, enlève ton pull…" suggérais-je, plein d'à-propos.
" Non, c'est chaud… devant …le mauvais temps quoi !…"
" Ah … je n'avais pas compris …"
" Oui, c'est normal, c'est comme ça qu'on parle, nous les d'jeunz !… Vous les vieux vous pouvez pas comprendre. " Son visage prit une expression mi-accablée, mi-de pitié, vite effacée par une rafale qui secoua l'avion.

Je leur posais un problème de navigation et leur donnais la solution :
" Si vous vous mettez le cul à la station, l'aiguille est directrice."
Romain qui venait de comprendre l'astuce en fut tout réjoui :
" C'est trop cool !… ça déchire grave !…"


Finalement, concernant ma préparation au FCL 1.028 ce vol fut un FBI (Fausse Bonne Idée) et j'ai décidé de retarder de quelques temps mon inscription à l'examen… le temps de me renseigner sur l'âge des examinateurs.

Bonne journée,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 26 mai 2011 15:40
Ah la connaissance des langues étrangères !
Qu'il est difficile d'établir la communication avec la jeunesse. De mon temps on parlait français : "J'me suis fait chourer ma bécane, mon dabe va me filer une rouste que le mur y m'en renverra une autre"

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Krakotte
Membre

Inscrit le 03/02/2011
57 messages postés

# 26 mai 2011 19:04
Trop d'la balle ton histoire, on dirait un vol sur un compagnie black listée lol
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 1 juin 2011 15:22
Bonjour,

Toujours dans le cadre de l'administration européenne, les nouveautés concernant les futures licences et qualifications pour les pilotes privés (pilotes d'Aéro-Club)
Copier-coller :

Informations à destination des dirigeants et instructeurs des Aéro-clubs FFA


Compte rendu d’avancement des discussions entre la FFA et la DGAC
sur la Part-FCL, suite à la réunion du 11 mai 2011



Après discussions entre la FFA et la DGAC, vous trouverez ci-dessous les propositions de la France qui seront, pour certaines, soumises pour approbation à l’EASA :


1 - Brevet de base

- Actuels détenteurs du BB.
* BB valide jusqu’au 8 avril 2014
* Au-delà : BB avec autorisations additionnelles et expérience =>considéré comme ayant le LAPL théorique et simplement le test pratique LAPL à passer.
* BB sans autorisations additionnelles : considéré comme ayant le LAPL théorique et formation complémentaire pour obtention du LAPL ou (et) possibilité dans le cadre du LAPL selon l’expérience, d’obtenir, par un FI, les privilèges du BB.

- Au-delà du 8 avril 2012, plus de formation BB mais dans le cadre de la formation LAPL, possibilité d’obtenir, selon expérience, par un FI, les privilèges du BB.


2 - LAPL(A)

La DGAC s’engage à mettre en place la formation LAPL(A) pour le 8 avril 2012. Les formations LAPL(H), (B) et vol à voile seraient reportées.


3 - Avenir de la qualification FI(A) limité (FI sans CPL théorique)

- Arrêt des formations FI(A)L dès que la formation LAPL est opérationnelle en France
- Avenir des actuels FI(A)L :
* FI(A)L avec PP, CPL, ATPL ou CPL OACI théorique => transformation en FI (A)
* FI(A)L sans PP, CPL, ATPL ou CPL OACI théorique => La FFA demande à la DGAC (qui en accepte le principe) de défendre auprès de l’EASA le maintien des privilèges (formation des PPL) dans le cadre de la « Loi du grand-père ».
* Après la mise en place du LAPL, les nouveaux FI sans CPL théorique OACI auront les privilèges limités à la formation du LAPL


4 - FE (R)
Plus d’existence après le 8 avril 2012.
Les actuels FE(R) seront transformés à cette date en FE.


5 - ATO et aéro-club

- Entre le 8 avril 2012 et 8 avril 2015 : période de transition pour transformer les organismes déclarés en organismes approuvés.
- Dans cette période, les actuels organismes déclarés sont habilités à former aux licences européennes (LAPL)
- Approbation des aéro-clubs

* Nécessité de rédiger les manuels d’opération, formation et SGS (Système de gestion de la Sécurité)
* Ces manuels peuvent être regroupés en un seul manuel
* Aucune exigence EASA concernant la personnalité juridique (association : ok) et financière pour les aéro-clubs
* Un AMC (moyen acceptable de conformité) et GM (Guide) seront publiés par l’EASA
* La FFA va préparer les documents type pour les aéro-clubs avec l’appui de la DGAC en particulier pour le manuel de formation (ENAC) et SGS (DSAC)


Prochaine réunion le 8 juin avec au programme la Part-medical

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 10 juin 2011 21:36
Bonjour,

Autre "progrès" qui vient de Bruxelles :

L'agonie des "Baptêmes de l'Air"...

Au paléolithique de l'Aviation, c'est l'engouement suscité pour ces toutes nouvelles machines volantes qui dans un irrésistible élan poussait des courageux à risquer leur vie pour connaître l'ivresse du vol...
Les avions se sécurisant, ce furent les temps modernes de l'Aviation : on n'allait plus au "champ d'Aviation", mais à l'aérodrome, ou à l' Aéro-Club …

Vint l'ère des aéro-technocrates : De la même manière qu'il n'y a plus d'aveugles mais des mal voyants, plus d'handicapés mais des personnes à mobilité réduite, le baptême de l'air, un des piliers de notre histoire aéronautique fut banni, en terme de vocabulaire tout d'abord.
Le mot; trop choquant pour certains, qui fut supprimé et remplacé par des "Vols d'initiation".
Le français est malin, roi du système D : on trouva d'autres astuces, comme les "vols découverte"…

Les aéro-clubs se sont adaptés et finalement, au fil du temps, les panneaux "Baptêmes de l'air" sont revenus sur les centaines d'aérodromes que compte notre beau pays.

Mais l'aéro-technocrate veille et n'est jamais en manque d'imagination : le vol ne doit pas s'éloigner à plus de 30 mn de l'aérodrome (pourquoi pas 40 ?…) ni à plus de 40 km (pourquoi pas 50 ?…) pas d'escale en route (des fois qu'on irait boire un pot au bar de l'aéro-club voisin !), et cette activité ne doit pas représenter plus de 8% de l'activité de l'association…

L'avenir ? Sombre. C'est que le "Baptême de l'air" est une spécificité franco-française. Et ça, Bruxelles n'aime pas du tout. Alors voilà ce fleuron de notre histoire aéronautique menacé : Bruxelles veut nous interdire les Baptêmes de l'air. Carrément.

Bonne journée,
Eolien

(Dernière édition le 10 juin 2011 21:38)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

gheypier
Membre

Inscrit le 06/09/2010
2 messages postés

# 29 novembre 2011 13:17
Plus de Baptême ... mdr Que va-t-il se passer alors ?
On dira aux gens "désolé nous ne pouvons plus faire de baptême mais par contre nous pouvons vous mettre en relation avec un pilote, qui, moyennant le partage des frais, pourrait éventuellement vous emmener faire une balade ... à vous de vous arranger avec lui".
En gros, les vols se feront toujours mais sous la responsabilité individuelle des pilotes. Le club ne sera plus tenu pour responsable et l'expérience de vol actuellement requise pour être pilote baptême ne sera plus exigible et contrôlée.
Genial !!!! Vive la sécurité !!!!

(Dernière édition le 29 novembre 2011 13:18)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 21 avril 2012 09:51
Bonjour,

Enfin ! ... Après un siècle d'aviation, on sait enfin ce qu'est un avion. Nos élites de Bruxelles l'ont défini et sans eux, on y aurait jamais pensé...

FCL.010 Définitions

Aux fins de la présente partie, les définitions suivantes s'appliquent:

Un «avion» désigne un aéronef moto propulsé à voilure fixe et plus lourd que l’air, sustenté en vol par des réactions aérodynamiques sur la voilure.


Fallait y penser !... Merci ! wink

Bonne journée,
Eolien


Ps : je viens de recevoir le document :

RÈGLEMENT EUROPÉEN AIRCREW CONSOLIDE

J'en suis à la page 30 ... et il y en a ... 351 !
Je confirme : trois cent cinquante et une !...
Déjà, je flanche ... tongue je n'arriverai jamais au bout et un jour ou l'autre je sais que je serai pris en flagrant délit d'ignorance d'un alinéa d'un obscur paragraphe du sous-chapître d'un illustre item...
Mais enfin, j'ai appris l'essentiel, ce qu'est un avion !...
Une chose doit nous consoler : nos impôts ne sont pas gaspillés et en ces temps difficiles, ça vous remonte le moral !... sad

(Dernière édition le 21 avril 2012 09:54)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Gabriella95
Membre

Inscrit le 01/08/2012
14 messages postés

# 1 août 2012 17:35
Je félicite beaucoup toutes les personnes qui veille au bon déroulement de ce FORUM .

Question voyance
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 1 août 2012 17:42
C'est du spam, mais ça pourrait être utile de connaître l'avenir de l'A350, par exemple !

(Dernière édition le 1 août 2012 19:35)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 006 messages postés

# 1 août 2012 20:07
eolien a écrit :Enfin ! ... Après un siècle d'aviation, on sait enfin ce qu'est un avion. Nos élites de Bruxelles l'ont défini et sans eux, on y aurait jamais pensé...

FCL.010 Définitions

Aux fins de la présente partie, les définitions suivantes s'appliquent:

Un «avion» désigne un aéronef moto propulsé à voilure fixe et plus lourd que l’air, sustenté en vol par des réactions aérodynamiques sur la voilure.


Fallait y penser !... Merci ! wink
Ce post ésotérique me permet de lire cette petite perle relevée par Eolien au mois d'avril dans la littérature de nos élites bruxelloises qui se sont "modérées" à 351 pages !

Toutefois, un affreux doute me vient à l'esprit. Selon l'OACI, un aéronef est un appareil plus lourd que l'air, alors un "aéronef plus lourd que l'air" me semble un pléonasme taillé dans la masse... à moins que la densité de l'air soit différente à Bruxelles ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 7 novembre 2012 23:53
Bonsoir,

La mort de l'Aéro-Club,

Ce soir, je viens de recevoir 66 pages de la nouvelle bible ...
Voici la passionnante 1 ère page :

Image

66 exitantes pages plus loin, un fichier PowerPoint dont je vous présente deux photos :

Image

Image

Ce qui est étrange, entr'autres, c'est sur cette dernière image, le fait qu'un aéro-club non ATO pourra "faire" du PPL alors qu'un ATO pourra faire du LAPL, pourtant d'un niveau inférieur.

Il y avait le "Qui peut le plus peut le moins", et ben à Bruxelles ils ont inventé le "qui est le moins peut faire le plus".
Ou : Le lycée peut préparer à la licence mains l'université ne peut pas préparer au bac ...
Ou alors je n'ai rien compris, ce qui ne me surprendrait pas car toutes ces paperasses dont on nous inondent me lassent ... et j'avoue les lire en diagonales quand je ne m'endors pas à la deuxième page !... tongue

Vendredi soir à l'Aéro-Club, je fais un cours théorique et je vais leur apprendre la bonne nouvelle : tout ce qu'ils apprennent ... et ben .... c'est pour rien ! L'an prochain ce sera aux orties ... les conditions de vol à vue, les altitudes minimales de survol, etc, etc ... tout change !...

Des malades !... ( les fadas qui grenouillent à Bruxelles ... des malades mentaux !)

Ah ! J'oubliais, il faut bien parler de ceux qui travaillent à cette mort programmée :

Je fais un copier-coller d'une liste qui circule sur le net :

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.

Giovanni B., qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515€ / mois.

1. Roger G., greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500€ de retraite par mois. 2. Pernilla L., juge au Tribunal de première instance, 12.900€ par mois. 3. Ruiz-Jarabo C., avocat général, 14.000 € / mois.

Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques B. ( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 € pour 5 années de commissaire européen aux transports
À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire, de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.


sad Eolien sad

(Dernière édition le 8 novembre 2012 00:11)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 989 messages postés

# 9 novembre 2012 00:01
Bonjour,

Voilà une bien curieuse nouvelle règle. En effet, selon nos règles franchouillardes encore en vigueur, pour un avion volant à 100 kt, en classe G et en VFR de jour, il faut 1500 m de visibilité.
De nuit, en voyage, il faut 8000 m de visi, et un plafond 1500 ft au-dessus de l'altitude de croisière.
Ex : Pour arriver à Bordeaux, altitude de Vol 2500 ft + 1500ft = plafond à 4000 ft soit sur les TAF : BKN040.

Si je lis bien demain, selon SERA, il suffira de 1500 m... de Nuit !!... Avec un plafond à 1500 ft et hors des nuages ... soit BKN 015 !!...
Soit un vol possible de nuit à 1400 ft ASFC et une visi de 1500 m ... sad
Je me demande si celui qui a conçu cette règle a déjà beaucoup volé ... de jour, et surtout de nuit ?...
Cet artiste brussellois du manche à balai est un crack. Mais la règle doit être faite pour la troupe, pas pour l'élite.
Il faut dire que mon aéro-club perché sur une colline a une piste de 720 m de long pour 18 de large. Alors, avec 1500 m de visi, faudra pas la rater. Enfin ... les autres, parce que moi je n'ai pas assez d'expérience et je continuerai à voler de nuit avec au moins 4 ou 5 km de visi et 3 000 ft de plafond.

Voyager de jour avec 1500 m de visibilité c'est déjà osé .... Alors de nuit ... sad

Image

Image

Bon courage !
Eolien

(Dernière édition le 9 novembre 2012 00:13)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !