Actualité aéronautique

Singapore 2012 : Airbus valide la conversion cargo des A330

Article publié le 15 février 2012 par David Barrie

En partenariat avec ST Aerospace et EADS EFW, Airbus va offrir à ses clients des A330-200 et A330-300 à convertir en avions de fret.

Comme cela avait été affirmé il y a un peu plus de deux ans lors du premier vol de l'A330F (voir actualité), Airbus va proposer des A330 passagers à convertir pour le transport du fret.

Airbus s'est allié à ST Aerospace et à EADS EFW pour développer le programme de conversion des Airbus A330 version passagers en version cargo. L'avion, désigné A330P2F pour Airbus A330 Passenger-to-Freighter, sera développé sur la base des deux versions de l'A330, l'A330-200 et l'A330-300. C'est la version longue qui doit sortir la première des usines. L'entrée en service de celle-ci est prévue pour 2016. La version courte verra le jour une année après.

C'est ST Aerospace, société basée à Singapour, qui s'occupera de l'ingénierie alors qu'EADS EFW, à Dresde en Allemagne, sera en charge de l'industrialisation. L'entreprise allemande s'occupait déjà de la conversion des A300 et A310 en avions cargo.

Airbus précise que l'A330-200P2F sera "optimisé pour le transport de fret à plus haute densité et un rayon d’action plus important" alors que l'A330-300P2F se situera sur le segment des transporteurs express "grâce à sa capacité volumétrique élevée pour l’emport de fret à plus faible densité" Cependant, Airbus ne dit pas si de grosses modifications seront nécessaires sur les A330 existants, tant au niveau structurel qu'au niveau logistique. En effet, l'avionneur a répété que l'A330 n'était pas d'aplomb au sol nécessitant l'allongement du train avant et l'ajout d'une pastille pour la cage du train. Autant les transporteurs tels que FedEx ou UPS s'orienteront vers un A330-300P2F pour son volume et n'auront pas besoin d'un avion parfaitement à plat pour déplacer les palettes lourdes, autant les opérateurs de fret "traditionnel" et lourd ne pourront pas se permettre d'exploiter un avion qui penche légèrement. Ce peut être un détail, mais cela fera partie des défis qui constitueront cette conversion. Les A330P2F devraient s'attaquer au problème, mais d'une manière différente. Si les palettes ne roulent pas toutes seules, on les fera rouler.

On aurait pu dire la même chose des portes cargo qui obligeront la partenariat germano-singapourien à des prouesses de conception, comme le dit parfaitement Chang Cheow Teck, président de ST Aerospace : "La conversion d’un avion est une modification extrêmement complexe, qui exige beaucoup de précision et de finesse technique." Ces portes seront les mêmes que celles qui équipent l'A330F.

SGA2012

Grace à cet accord, Airbus espère imposer l'A330 sur le marché du fret. L'A330F "neuf" n'a pas (encore ?) rencontré le succès escompté. Seuls soixante-neuf avions ont été vendus. C'est Boeing qui a tiré son épingle du jeu avec ses 767F, 777F et le nouveau 747-8F. La conversion d'A330 passagers devrait permettre à EADS EFW de sortir une quinzaine d'avions par an.

Qatar Airways est un client potentiel qui a exprimé son intérêt pour l'A330P2F, mais jusqu'à récemment, Airbus restait insensible à ses appels. Sa menace d'aller se servir chez la concurrence les a peut-être fait changer d'avis, mais Airbus s'en défend.

Sur les 2700 avions cargo nécessaires selon Airbus sur les vingt prochaines années, la moitié (1300 donc) devrait être des avions de taille similaire à l'A330. Sur ces 1300, Airbus prévoit neuf cents conversions (et donc 400 constructions neuves). L'avionneur européen espère que les conversions d'A330P2F amèneront les futurs clients vers l'A330F, comme cela avait été le cas pour l'A300.

Liens commerciaux

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A320-214 (WL) (F-HBIX) ATR 72-500 (ATR-72-212A) (F-GVZN) Boeing 787-8 Dreamliner (A7-BCM) Boeing 787-9 (JA839A) Canadair CL-600-2E25 Regional Jet CRJ-1000 (EC-LJR) HAWKER SEA FURY FB MK11 (F-AZXJ)