Heinkel He-162

  • Constructeur : Heinkel
  • Catégories : Appareils de la Seconde Guerre mondiale, Avions de chasse
  • Pays : États-Unis
  • Année du premier vol : 1944

Description de l'appareil Heinkel He-162

Appareil quelque peu original du fait qu'il était prévu comme un chasseur jetable, le Heinkel 162 faisait appel à un matériau non stratégique : le bois. La situation désespérée de la défense du Reich contre les raids de bombardiers lourds anglo-saxons, en 1944, conduisit Goering et Albert Speer à soutenir l'idée d'un chasseur simple, léger, pouvant être piloté par la moyenne des membres des jeunesses hitlériennes. Les caractéristiques recherchées étaient une vitesse de 750 km/h au niveau de la mer, un poids inférieur à 2 tonnes (contre 3 à 4 tonnes pour un Fw-190D9, contemporain), une distance de décollage de 500 m, et une autonomie d'une demi-heure. L'armement prescrit était de deux canons de 20 ou 30 mm, le moteur prévu étant un réacteur BMW-003. Cette idée fut combattue, en vain, par des pilotes comme Adolf Galland, qui avaient peur qu'un tel chasseur ralentisse la production des chasseurs de haute performance comme le Me 262.

Les deux projets principaux présentés étaient le P.1073 de Heinkel, et le P.211 de Blohm & Voss. Le P.211 était plus avancé, mais c'est le projet de Heinkel (qui étudiait déjà depuis un certain temps ce genre d'appareils) qui fut retenu. L'empennage et les ailes de ce petit chasseur à aile haute étaient en bois, le reste de l'appareil étant principalement construit en métal. Le réacteur était logé sur le dos de l'appareil, et ses gaz d'échappement passaient entre les deux dérives de l'empennage. L'aile avait un dièdre positif assez prononcé, compensé en partie par de petits saumons d'aile en dièdre négatif.

Le temps pressant beaucoup, on fut forcé de mettre les charrues avant les bœufs en lançant une production en série avant même le premier vol. Ce dernier, qui eut lieu le 6 Décembre 1944, dévoila de bonnes performances, avec une vitesse de 840 k/h à 6000 m. Le chapitre des qualités de vol était un peu moins brillant, avec une instabilité en lacet assez marquée. Cette instabilité était provoquée en partie par le dièdre excessif des ailes, qu'on compensa en ajoutant un dièdre négatif au bout des ailes, faute de pouvoir concevoir de nouvelles ailes. La colle utilisée pour coller les différentes pièces en bois se révéla aussi rapidement fautive, avec un crash mortel du premier prototype causé par le détachement d'un bout d'aile.

Bref, le He 162 se révéla être un avion performant, et respectait (voire dépassait) les exigences du cahier des charges, à part la masse (passée à 2,8 Tonnes) ; mais il restait un chasseur exigeant, et l'idée de le confier à de jeunes adolescents, si experts soient-ils dans le maniement de leurs planeurs, est caractéristique d'une bonne partie des "idées" du Reich à la fin de la guerre. Le positionnement du moteur rendait la visibilité vers l'arrière nulle, et toute tentative de sortie en urgence périlleuse ; par conséquent, on installa un siège éjectable. En raison du recul important des canons MK-108 de 30 mm, on concentra la production sur la variante He 162A2, armée de deux canons de 20 mm MG-151/20.

Le He 162 ne connut que quelques sorties opérationnelles, durant lesquels le nombre d'accidents dépassa de loin le nombre des victoires, voire même des pertes au combat. Il ne fut jamais confié à des membres des jeunesses hitlériennes en opérations, et fut principalement utilisé par la JG-1.

Liste des versions de l'appareil Heinkel He-162

Il n'y a pas de version référencé pour cet appareil.

Toutes les photos de l'appareil Heinkel He-162 sur Pictaero

Voir toutes les photos de l'appareil Heinkel He-162

Les plus belles photos d'avions
Airbus A320-232(WL) (VH-XSJ) Airbus A320-232 (ZK-OJH) Airbus A320-232(WL) (ZK-OXE) Airbus A320-232 (ZK-OJA) ATR72-600 (ATR72-212A) (ZK-MVK) Airbus A380-861 (A6-EUG)