North American FJ Fury

  • Constructeur : North American
  • Catégories : Appareils de l'après-guerre (1945 - 1955), Avions d'appui et d'attaque au sol, Avions de chasse
  • Pays : États-Unis
  • Année du premier vol : 1946

Description de l'appareil North American FJ Fury

Le premier chasseur embarqué conçu par North American fut le FJ-1 Fury, avion de transition simple, monoréacteur, à voilure droite, et propulsé par un réacteur Allison J35-A-2 de 17 kN à entrée d'air frontale. Certains éléments étaient dérivés du P-51 Mustang (empennage, aile, verrière). Le Fury FJ-1, ayant fait son premier vol le 11 Septembre 1946, fut le premier chasseur à réaction embarqué opérationnel dans l'US Navy (premier appontage opérationnel le 10 Mars 1948).

En tant que tel, il fut un peu le cobaye des opérations aéronavales à réaction, démontrant par exemple la nécessité des catapultes, même si en théorie il était possible de décoller sans. Seuls une trentaine d'appareils furent commandés, la plupart étant utilisés pour des tests, et l'appareil fut remplacé dès 1949 par le nouveau Grumman F9F-2 Panther, aussi à aile droite. Le Fury fut utilisé comme base pour le F-86 Sabre, avant qu'on ne décide de changer la voilure de ce dernier par une aile en flèche, plus adaptée aux hautes vitesses ; et cette modification fut reprise sur une seconde version de l'appareil embarqué, le Fury FJ-2.

Le Fury FJ-2 est en fait une version navalisée du F-86. Les chasseurs embarqués à aile droite se révélant en 1951 largement inférieurs au MiG-15 engagé en Corée, la Navy avait besoin d'un chasseur d'intérim en attendant les Grumman F9F Cougar et Vought F7U Cutlass. Le F-86 se comportant bien face au chasseur soviétique, on tenta de le modifier pour l'embarquer sur porte-avions. Quatre canons de 20 mm remplaçaient les six mitrailleuses de 12,7 mm, et on rajouta une crosse d'arrêt et une roulette de nez allongée pour une position plus cabrée au sol. L'aile était repliable pour réduire l'encombrement sur les porte-avions ; le pare-brise était modifié pour améliorer la vue du pilote ; le réacteur était un General Electric J47-GE-2, version navalisée du J47-GE-27 de 23 kN.

Le FJ-2, qui fit son premier vol le 27 Décembre 1951, avait un mauvais comportement à basse vitesse malgré une vitesse de décrochage plus faible que le Panther, un gros handicap pour un chasseur embarqué. En pratique, vu la demande importante de l'USAF pour le F-86, la production de sa version embarquée fut lente jusqu'à la fin de la guerre... Et les 200 FJ-2 construits furent par conséquent donné à des squadron de Marines basés à terre, les premiers étant livrés en 1954. L'appareil fut mis à la retraite en 1957.

Le FJ-3 était une version remotorisée du FJ-2, avec un réacteur Whright J65-W-4 (production sous licence de l'Armstrong Siddeley Saphire britannique) en remplacement du J47. Le FJ-3 disposait aussi d'une nouvelle aile allongée, à la base créée pour le F-86F mais modifiée pour améliorer le comportement à basse vitesse. La combinaison de l'aile et du nouveau réacteur rendit l'appareil intéressant pour la Navy, qui ajouta à une commande de 389 appareils en 1952 une nouvelle tranche de 149 machines. Sur ce total, un peu moins de 200 furent équipé de missiles Sidewinder.

Le FJ-4 fut la dernière déclinaison du Fury. Malgré une silhouette identique à celle de ses prédecesseurs, il était profondément modifié, avec une nouvelle aile à l'épaisseur réduite, mais équipée de réservoirs de carburants, un empennage lui aussi affiné et amélioré, un fuselage plus spacieux pour augmenter la capacité en carburant (augmentée au total de 50 % par rapport au FJ-3), un nouveau réacteur Wright J65-W-16A, et un train d'atterrissage principal modifié pour rentrer dans la nouvelle aile et rapproché du centre de gravité de l'appareil. Le premier vol de l'appareil eut lieu en 1954.

Une version dérivée, le FJ-4B, était modifiée pour un rôle de chasseur-bombardier, avec un total de six points d'emports, une aile renforcée, des aérofreins pour l'attaque en piqué, et la capacité nucléaire grâce au système LABS (Low Altitude Bombing System). Si le FJ-4 équipait presque uniquement les Marines, le FJ-4B était utilisé aussi par la Navy. Un total de 152 FJ-4 et 222 FJ-4B fut produit, les derniers appareils étant retirés du service à la fin des années 60. Deux prototypes, désignés FJ-4F, testèrent une propulsion secondaire par moteur fusée North American Rocketdyne AR-1.

Liste des versions de l'appareil North American FJ Fury

Il n'y a pas de version référencé pour cet appareil.

Toutes les photos de l'appareil North American FJ Fury sur Pictaero

Voir toutes les photos de l'appareil North American FJ Fury

Les plus belles photos d'avions
Boeing 737-7H4(WL) (N299WN) Boeing 737-823(WL) (N846NN) Airbus A321-211 (SL) (N302DN) Airbus A319-112 (N701UW) Airbus A320-214 (WL) (N364VA) Boeing 777-35R/ER (VT-JEM)