Mikoyan-Gurevich MiG-15

  • Constructeur : Mikoyan-Gurevich
  • Catégories : Appareils de l'après-guerre (1945 - 1955), Avions de chasse
  • Pays : Russie
  • Année du premier vol : 1948

Description de l'appareil Mikoyan-Gurevich MiG-15

Le MiG-15 (nom de code OTAN : Fagot) est un des symboles de la guerre de Corée, où il joua l'un des rôles principaux en opposition au F-86 Sabre du côté de l'OTAN. Petit monoréacteur au fuselage compact, à la voilure en flèche et avec un empennage en T, cet appareil avait d'excellentes performances et un armement puissant. Il faisait au moins jeu égal avec les différentes versions F-86 engagées sur ce théâtre d'opérations.

Le MiG-15 correspond à une rupture avec beaucoup des premiers jets, qui utilisaient plus ou moins le même genre de voilure droite que leurs prédécesseurs à pistons. C'était par exemple le cas du MiG-9 chez les soviétiques, du F-80 Shooting Star américain ou du Gloster Meteor britannique. Les Allemands avaient dès le départ, avec les Me-262 ou Ta-183, expérimenté des voilures en flèche, qui donnaient un bien meilleur comportement dans le domaine transsonique.

Ce petit monoréacteur profita donc de son aile en flèche, mais aussi d'un turboréacteur plus puissant que ce que les soviétiques arrivaient à tirer de leurs concepts dérivés du réacteur HeS 011 allemand : le Rolls-Royce Nene. La Grande-Bretagne accepta en effet, en 1946, d'accorder à l'URSS la production sous licence de ce réacteur, qui devint en URSS le Klimov RD-45. Le prototype du MiG-15, désigné I-310, reprenait le principe du MiG-9 avec une voilure et un empennage modifiés, ainsi donc qu'un nouveau réacteur. Il fit son premier vol le 31 Décembre 1948, et les premiers MiG-15 de production entrèrent en service en 1949.

Le MiG-15 reprenait le même armement que le MiG-9, à savoir un canon de 37 mm et deux canons de 23 mm. Une version améliorée, le MiG-15bis, bénéficiait du réacteur Klimov VK-1 amélioré, ainsi que d'autres améliorations mineures. Une des variantes les plus communes était le MiG-15UTI (Midget), un avion d'entraînement avancé biplace qui resta en service jusque dans les années 70, l'URSS n'ayant pas estimé nécessaire de le remplacer par des MiG-17 ou MiG-19 biplaces.

La guerre de Corée, déclenchée par une massive offensive Nord Coréenne le 25 Juin 1950, fut caractérisée au départ par une nette maîtrise de l'air de l'USAF. L'aviation de la Corée du Nord était en effet basée sur des appareils soviétiques de la guerre, tels que quelques dizaines d'IL10 ou de Yak-9P, alors que les Etats-Unis engagaient leurs chasseurs F-80 Shooting Star et F-84 Thunderjet. Rapidement, les B-29 Superfortress américains purent opérer en quasi impunité.

L'arrivée des MiG-15, à la fin de l'année 1950, renversa la situation : il se révéla nettement supérieur aux F-80 et F-84, et son armement impressionnant lui permettait de s'attaquer aux B-29 avec succès. Pilotés par des Nords-Coréens, des Chinois ou même des Soviétiques (qui ont longtemps nié leur implication), les MiG-15 remportent leurs premières victoires contre des F-51D et des F-80 le 1er Novembre. Le 9 du même mois, un F9F Panther leur inflige leur première perte. En Décembre, les Etats-Unis engagent leur F-86 Sabre, le plus évolué de leurs chasseurs.

L'arrivée du Sabre équilibra la situation. Le MiG-15 resterait supérieur en performances pures, mais à basse altitude le Sabre avait quelques avantages ; et l'entraînement des pilotes américains était excellent. L'armement du MiG-15, bien que très puissant, avait une cadence de tir relativement faible et une ballistique pas vraiment homogène, les obus de 37 tombant bien plus rapidement que les obus de 23 mm. Il se révéla par contre plus qu'efficace contre les B-29.

En Novembre 1951, ces derniers n'opérèrent plus que de nuit, changeant le type de combats. Initialement limitées à des La-11 pour la chasse de nuit, les forces communistes y engagèrent rapidement des MiG-15bis, qui obtinrent quelques succès, et forcèrent les américains, après un temps d'arrêt des raids, à engager leurs F-94 Starfire et F3D Skynight de chasse de nuit en escorte. Ces derniers, avantagés par leurs radars de recherche, s'opposèrent efficacement aux MiG qui n'étaient guidés que par le contrôle au sol.

Le MiG-15 fut largement exporté aux pays du bloc de l'Est, dont la Chine qui en produisit sous licence en tant que J-2. C'est probablement l'un des jets les plus produits au monde, avec plus de 12000 exemplaires produits en URSS, sans compter donc la production sous licence. Certains volent encore dans les meetings.

Liste des versions de l'appareil Mikoyan-Gurevich MiG-15

Toutes les photos de l'appareil Mikoyan-Gurevich MiG-15 sur Pictaero

Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (5-90) Mikoyan-Gurevich MiG-15UTI (5-16) Mikoyan-Gurevich MiG-15UTI (03) Mikoyan-Gurevich MiG-15UTI (03) Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (1170) Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (1170) Mikoyan-Gurevich MiG-15UTI (202) Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (1170) Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (1170) Mikoyan-Gurevich MIG-15bis (1170)

Voir toutes les photos de l'appareil Mikoyan-Gurevich MiG-15

Les plus belles photos d'avions
Fokker 50 (VH-FKO) Hughes 369D (ZK-HVT) Fairchild Swearingen SA-227DC Metro 23 (ZK-POF) Cessna 208B Grand Caravan (ZK-SAA) Airbus A380-861 (A6-EUF) Airbus A330-343X (EC-JHP)