Boeing B-29 Superfortress

  • Constructeur : Boeing
  • Catégories : Appareils de la Seconde Guerre mondiale, Bombardiers
  • Pays : États-Unis
  • Année du premier vol : 1942

Description de l'appareil Boeing B-29 Superfortress

Le B-29 Superfortress est le dernier bombardier stratégique américain de la Seconde Guerre Mondiale, et le plus avancé technologiquement. Il sera utilisé jusque dans les années 1950, et sera engagé dans la guerre de Corée. Il est cependant, en gros, rendu obsolète par l'arrivée massive des chasseurs à réaction.

L'idée d'un bombardier stratégique pressurisé remonte au Model 334 de 1938, un dérivé pressurisé du B-17 à train tricycle, finalement annulé par l'USAAC faute de fonds. Le travail fait sera cependant réutilisé pour l'année suivante, lorsque le même USAAC lance un cahier des charges pour un bombardier capable d'aller larguer 10 tonnes de bombes à 4300 km de son point de départ, le tout avec une vitesse de croisière de 640 km/h.

En concurrence avec des projets de Douglas, Lockheed, et Consolidated, c'est le projet de Boeing qui est retenu, avec une première commande dès Mai 1941. Le B-29 se présente comme un quadrimoteur à ailes médianes à grand allongement, avec un fuselage circulaire (pour la pressurisation), et un empennage classique. Le poste de pilotage n'est pas proéminent et le cockpit est simplement placé à l'avant du fuselage, qui a une forme arrondie parfaite. Le système de défense de l'appareil est innovant, avec des postes de tir télécommandés par le biais d'ordinateurs analogiques, donnant une grande précision au tir défensif.

Le développement et les tests du B-29 rencontrèrent de nombreux problèmes, l'avion étant très complexe et la production étant distribuée parmi des milliers de sous-traitants. Les modifications étaient tellement régulières que les avions, à peine sortis de la ligne d'assemblage, étaient redirigés vers un centre de modification pour les mettre au dernier standard. La plus grosse source d'ennui était cependant la motorisation : les premiers exemplaires des Wright R-3350 étant loin d'être fiables et avaient une fâcheuse tendance à surchauffer. Ainsi, l'une des premières préoccupations après le décollage était de prendre de la vitesse en palier, pour augmenter le flux d'air et ainsi refroidir correctement le moteur.

Le B-29 fut presque exclusivement utilisé dans le Pacifique pour des frappes contre le Japon, au début en partant de bases en Chine, puis en utilisant les Mariannes récemment capturées comme point de départ, à partir de la fin Octobre 1944. Les opérations, souvent nocturnes, menées contre le Japon furent dévastatrices, les défenses disponibles étant largement insuffisantes. Les appareils japonais les interceptant, souvent des A6M Zero, n'étaient que mal adaptés au vol à l'altitude de croisière du B-29 (10 000 m), et presque pas du tout au vol de nuit. Ce sont des B-29 qui larguèrent les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 Août 1945, mettant ainsi un terme à la Seconde Guerre Mondiale.

Le B-29 engagé lors de la guerre de Corée (1950 - 1953) dans des opérations de bombardement. L'opposition fut bien plus forte de la part des chasseurs communistes, notamment les MiG-15, qui forcèrent les américains à se rabattre sur des opérations nocturnes. Les B-29 connurent des pertes assez sérieuses, et la création d'un dérivé amélioré, le B-50 Superfortress, ne retarda que peu leur remplacement par les B-36 Peacemaker et B-47 Stratojet dans les rôles stratégiques et tactiques.

Liste des versions de l'appareil Boeing B-29 Superfortress

Il n'y a pas de version référencé pour cet appareil.

Toutes les photos de l'appareil Boeing B-29 Superfortress sur Pictaero

Boeing B-29A Superfortress (44-61669) Boeing B-29A Superfortress (44-61669) Boeing B-29A Superfortress (44-61669)

Voir toutes les photos de l'appareil Boeing B-29 Superfortress

Les plus belles photos d'avions
Iliouchine Il-76TD (EW-356TH) Iliouchine Il-76TD (EW-78787) Fokker 100 (F-28-0100) (OE-LVL) Superjet 100-95B (RA-89062) Boeing 737-5Y0 (VP-BQL) Boeing 737-5Y0 (VP-BRI)