Gloster Meteor NF14

  • Constructeur : Gloster
  • Appareil : Gloster Meteor
  • Catégories : Appareils de la Seconde Guerre mondiale, Avions d'appui et d'attaque au sol, Avions de chasse

Description de la version Gloster Meteor NF14

Ce chasseur britannique, développé au cours du second conflit mondial, est le premier avion à réaction opérationnel de la Royal Air Force. Le Meteor I effectua son vol initial le 5 mars 1943. Sa configuration est relativement classique, dans la droite ligne des appareils plus conventionnels l'ayant précédé : ailes droites qui accueillent les moteurs, surfaces de vol et de contrôle relativement épaisses... Il ressemble assez au Me 262, qui a aussi des réacteurs en nacelles, même si ce dernier dispose d'une aérodynamique plus soignée. Bref, c'est un avion de transition.

Le Meteor F.1, première version de production, à réacteurs Whittle W.2 de 7,58 kN de poussée, fut utilisé opérationnellement durant la Seconde Guerre Mondiale dès Juillet 1944 avec le 616 Sqn RAF. Le 616 Sqn fut affecté à la lutte contre l'offensive allemande de missiles V1, domaine où la vitesse était un paramètre essentiel (les V1, engins à turboréacteurs, avaient une vitesse de croisière d'environ 640 km/h. En décembre 1944, la variante Meteor F.3 apparut - le F.2 devait recevoir des réacteurs de Havilland, mais ne fut pas produit, les réacteurs étant utilisés par le de Havilland Vampire. Le F.3 était propulsé par deux Rolls-Royce Derwent de 10,7 kN, et fut grandement amélioré en cours de série par l'allongement des nacelles des moteurs, cette simple modification augmentant la vitesse maximale de 120 km/h. Le F.3 fut engagé dans des besognes un peu plus dangereuses que la chasse au robot volant : le 616 est envoyé en Belgique début 1945, pour conduire des missions de reconnaissance armée et d'attaque au sol. Les Meteor ne rencontrèrent pas de chasseurs allemands, mais eurent fort à faire à leur propre DCA, qui les confondait aisément avec des Me 262.

Après la seconde guerre mondiale, le meteor F Mk 4, à réacteurs améliorés, améliorations aérodynamiques et fuselage pressurisé, devint le fer de lance du Fighter Command jusqu’à la fin des années 1940. Il sera remplacé par une version plus évoluée, le F Mk 8, à partir de la fin 1950. Ce dernier avait un fuselage rallongé, de nouveaux réacteurs Derwent 8 à 16 kN de poussée, et un siège éjectable. Durant la guerre de Corée, le Meteor, n’étant pas de taille pour lutter face aux MiG-15 soviétiques à ailes en flèche, fut relégué au statut de chasseur-bombardier dans l'ombre du chasseur américain F-86 Sabre. Entre 1957 et 1982, le Meteor, remplacé par le Supermarine Swift ou le Hawker Hunter, continua de voler en tant que cible volante.

Fiche technique de la version Gloster Meteor NF14

Armement
Bombe(s) -
Canon(s) -
Charge offensive -
Missile(s) -
Mitrailleuse(s) -
Capacité
Capacité en carburant -
Dimensions
Envergure -
Hauteur -
Longueur -
Surface alaire -
Equipage
Mitrailleur(s) -
Navigateur(s) -
Pilote(s) -
Radio-navigateur(s) -
Masses
Masse à vide -
Masse maximale à l'atterrissage -
Masse maximale au décollage -
Motorisation
Moteur(s) -
Poussée -
Puissance -
Réacteur(s) -
Turbopropulseur(s) -
Performances
Distance d'atterrissage -
Distance de décollage -
Distance franchissable -
Plafond -
Plafond opérationnel -
Rayon d'action tactique -
Turbulence de sillage -
Vitesse ascensionnelle -
Vitesse de croisière -
Vitesse de croisière maximale -
Vitesse maximale -
Production
Exemplaire(s) produit(s) -

Toutes les photos de la version Gloster Meteor NF14 sur Pictaero

Gloster Meteor NF14 (NF14-747) Gloster Meteor NF14 (F-ZABM)

Voir toutes les photos de la version Gloster Meteor NF14

Les plus belles photos d'avions
Raytheon Hawker 850XP (I-TOPH) Boeing 757-208 (TF-FIN) Airbus A320-214 (HB-IHY) Cessna 525B Citation CJ3 (OO-PAR) Embraer ERJ-135BJ Legacy 600 (D-AJET) Cessna 510 Citation Mustang (D-IRUN)