McDonnell Douglas RF-4E Phantom II

Description de la version McDonnell Douglas RF-4E Phantom II

Le F-4 Phantom II, chasseur biréacteur, biplace, bisonique, est un avion américain majeur de la seconde partie du XXe siècle. Au départ conçu à la demande de la Navy, il fut adopté par la suite par les Marines et l'USAF, preuve de ses qualités. Construit à plus de 5000 exemplaires jusqu'aux alentours de 1980, il a été présent au Viêt-Nam, en Israël, ainsi que pendant la guerre Iran-Irak.

Partant d'une étude maison sur un chasseur d'attaque au sol, McDonnell s'adapta à une demande de la Navy pour un chasseur tous-temps de défense de la flotte. Le prototype était un biréacteur à ailes basses, avec deux réacteurs J79-GE-8 à entrée d'air fixes sur le côté du fuselage, et un empennage comportant des plans horizontaux à fort dièdre négatif. Pour corriger des problèmes de stabilité relevés en soufflerie, tout en évitant d'augmenter le dièdre de l'ensemble de l'aile, les saumons d'aile furent "tordus" vers le haut.

Suivant la mode de l'époque, le Phantom ne disposait que de missiles, et n'était pas équipé de canon. Les combats étant supposés tous se dérouler à vitesses supersoniques, l'ère du dogfight était considérée comme terminée. L'engagement au Viêt-Nam montra que la faible fiabilité des missiles, associée à des règles d'engagement nécessitant une identification de la cible avant de tirer, exigeait l'utilisation d'un canon. Celui-ci, d'abord placé dans une nacelle mais privé du viseur adapté (calculant le dépointage à effectuer pour toucher la cible), manquait de précision, et un canon totalement intégré à l'avion fit son apparition dans la version E du Phantom.

Au Viêt-Nam, le Phantom II était l'un des principaux appareils du dispositif US, engagé sur ce théâtre par les trois armes : Navy, Marines et Air Force. Il remplissait à la fois les rôles de chasseur de supériorité aérienne, et de chasseur-bombardier. Principalement opposé à des MiG-17, MiG-19 et MiG-21, il était désavantagé par rapport à eux au niveau de la maniabilité, mais compensait cela par sa puissance, qui lui permettait de se désengager du combat lorsque cela devenait nécessaire. Un défaut des premières versions était la production d'une traînée sombre par les deux réacteurs, qui à l'époque était gênante plus pour des raisons de discrétion lors d'un combat que de pollution de l'air. Ce défaut fut corrigé avec une nouvelle version du réacteur.

Le Phantom II fut aussi une composante essentielle de la force armée Israélienne au début des années 1970, jusqu'à la guerre de 1973. Associés aux Mirage encore en service, les Phantom II et leurs équipages y montrèrent leur supériorité sur les appareils Egyptiens et Syriens en service, dont des MiG-21.

Aujourd'hui toujours en service dans quelques armées de l'air, dont celles du Japon et de l'Allemagne, le Phantom a été remplacé aux Etats-Unis par les F-14 Tomcat, F-15 Eagle, F-16 Falcon et F-18 Hornet ; il y reste toujours en service, mais en tant que cible télécommandée pour tirs de missiles.

Fiche technique de la version McDonnell Douglas RF-4E Phantom II

La fiche technique de cette version n'est pas encore disponible.

Toutes les photos de la version McDonnell Douglas RF-4E Phantom II sur Pictaero

McDonnell Douglas RF-4E Phantom II (35+32) McDonnell Douglas RF-4E Phantom II (7496)

Voir toutes les photos de la version McDonnell Douglas RF-4E Phantom II

Les plus belles photos d'avions
Sukhoi Superjet 100-95 (SSJ100-95) (EI-FWA) Airbus A320-214 (WL) (VQ-BRW) Airbus A330-343 (HB-JHR) Raytheon Hawker 850XP (I-TOPH) Boeing 757-208 (TF-FIN) Airbus A320-214 (HB-IHY)