Un pilote dans l'avion "only" !

Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 5 janvier 2011 08:09
Bonjour à tous,

Pour Lemichou : un avion qui décolle à tout le carburant nécessaire : délestage d'étape + réserve de route + réserve d'attente + réserve de dégagement.

Pour Garenne : l"atterrissage automatique a atteint un degré de fiabilité et de précision proche de la perfection. La hauteur de décision est à 20 pieds. L'avion a déjà commencé son arrondi pour se poser, et si le pilote décide de la remise de gaz, dans tous les cas l'avion va se poser, remettre les gaz, rouler et redécoller.... Alors, dans notre scénario, autant le laisser terminer son atterrissage !

Pour Pesawat : il reste une partie du vol à automatiser : le décollage, avec la panne moteur ...
Par ailleurs, les contraintes de vent de travers en atterrissage automatique sont actuellement plus contraignantes, d'une quinzaine de noeuds. Là aussi, il reste des progrès à effectuer. Idem pour les systèmes : électroniques, hydrauliques (commandes de vol), électriques. Bien qu'ils soient actuellement doublés, parfois triplés, il y a encore des cas de panne. Pour le vol entièrement automatique (sans pilote), il faudra que les traitement des pannes soient automatisés...
Il est un métier plein d'avenir : ingénieur ... wink ... pas pilote sad

Bonne journée,
Eolien

(Dernière édition le 5 janvier 2011 08:11)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eaglefly
Membre

Avatar de eaglefly

Inscrit le 21/02/2010
158 messages postés

# 5 janvier 2011 09:48
bonjour tout le monde,

est-ce que les fabricant d'avion on penser dans le cas d'un avion
totalement automatisé le cas de la panne électrique ?

pour moi automatiser un avion est sans doute une idée qui sera critique
et pourquoi il automatisent pas les controleurs en même temps.

bonne réflection
eaglefly

_________________
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

aixchile
Membre

Avatar de aixchile

Inscrit le 28/12/2009
156 messages postés

# 5 janvier 2011 09:58
On pourrait aussi automatiser le dégivrage des avions et l'approvisionnement en glycol wink

(Dernière édition le 5 janvier 2011 09:59)

Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pesawat
Membre

Avatar de pesawat

Inscrit le 06/01/2007
1 195 messages postés

# 5 janvier 2011 12:40
eaglefly a écrit :bonjour tout le monde,

est-ce que les fabricant d'avion on penser dans le cas d'un avion
totalement automatisé le cas de la panne électrique ?

pour moi automatiser un avion est sans doute une idée qui sera critique
et pourquoi il automatisent pas les controleurs en même temps.

bonne réflection
eaglefly
Bonjour,
La RAT a bien fonctionné sur le 787 dernièrement!
Donc en couplant deux RAT,des extincteurs qui fonctionnent bien plus de problèmes.
Bonne réflexion!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 5 janvier 2011 20:01
Bonsoir,


eaglefly a écrit :bonjour tout le monde,

est-ce que les fabricant d'avion on penser dans le cas d'un avion
totalement automatisé le cas de la panne électrique ?

pour moi automatiser un avion est sans doute une idée qui sera critique
et pourquoi il automatisent pas les controleurs en même temps.

bonne réflection
eaglefly
Bonne réflexion ! wink

Je ne connais pas le 787.
Mais sur le B777 ( wink ), le système électrique est déjà bien conçu et très redondant.

Le traitement automatique des cas de pannes s'automatise sans cesse un peu plus.

Exemple, les fumées d'origine pneumatique :
- hier : il fallait isoler manuellement un circuit, attendre. Si la fumée ne disparaissait pas, ré-ouvrir ce circuit et fermer l'autre.
- aujourd'hui : le système réalise tout seul l'opération.

Le contrôle :
hier : bla-bla sur les fréquences VHF pour les clearances départ, bla-bla-bla sur les fréquences HF pour les clearances océaniques.
aujourd'hui : ACARS et CPDLC : un travail de secrétariat devant un ordi ...

Et l'avenir . généraliser tout ça pour éviter la saturation des ondes et permettre aux équipages d'avoir en temps quasi-réel la réponse à leurs demandes, où qu'ils soient sur la planète...

Bonne soirée,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eaglefly
Membre

Avatar de eaglefly

Inscrit le 21/02/2010
158 messages postés

# 7 janvier 2011 12:39
bonjour,

Le contrôle :
hier : bla-bla sur les fréquences VHF pour les clearances départ, bla-bla-bla sur les fréquences HF pour les clearances océaniques.
aujourd'hui : ACARS et CPDLC : un travail de secrétariat devant un ordi ...
a mon avis pas n'importe quel petit secrétaire peut y arriver (un peu plus de 3 ans)

Exemple, les fumées d'origine pneumatique :
- hier : il fallait isoler manuellement un circuit, attendre. Si la fumée ne disparaissait pas, ré-ouvrir ce circuit et fermer l'autre.
- aujourd'hui : le système réalise tout seul l'opération.
si les pannes sont résolue automatiquement, on ne suprimerai pas le pilote aussi ?

a mon avis ça ferai pas mal de personnes triste de voir tout partir =)

bien amicalement
eaglefly

p.s : mais si on suprime le copilote, le comandant de bord va se sentir seul

_________________
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

pesawat
Membre

Avatar de pesawat

Inscrit le 06/01/2007
1 195 messages postés

# 7 janvier 2011 20:00
Il reste l'hotesse!
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eaglefly
Membre

Avatar de eaglefly

Inscrit le 21/02/2010
158 messages postés

# 7 janvier 2011 20:18
=) il faut bien s'amuser un peu

_________________
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 012 messages postés

# 8 janvier 2011 14:52
Un conseil à Pesawat :
Il y a sur le web quelques vidéos de de strip-tease d'hôtesses en pilote automatique avec un équipage technique complet. N'est-il pas dangereux de laisser un pilote seul dans ces conditions, ne serait-ce que pour les messages radio. C'est vrai qu'il y a l'ACARS !
Et que dire du cockpit stérile...

(Dernière édition le 8 janvier 2011 14:53)


_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

didier
Membre

Avatar de didier

Inscrit le 07/03/2008
404 messages postés

# 8 janvier 2011 21:28
Un des volets du problème est aussi l'acceptation par le public.
Chaque année quelques gros avions de lignes s'écrasent. Si nous avions un seul pilote il est probable que cette statistique ne s'améliorerait pas et que nous aurions toujours quelques catastrophes. Donc parmi ces catastrophes, quelques unes pourraient être reliée à l'absence d'un second pilote et là ce serait un frein très fort à la continuation de l'expérience. Dans un certain nombre de cas on pourrait dire : "Il est possible que s'il y avait eu un second pilote, la situation ait été récupéré et que l'avion et ses passager aient été sauvés" Même sans certitude absolue cet argument serait surement porteur et pousserait à un retour à deux pilotes. A titre personnel je préfere un avion avec deux pilote.

Est-ce qu'en plus ce n'est pas sécurisant pour le pilote de savoir qu'il peut se permettre une faiblesse ? Se sentir, plusieurs heures durant, le seul responsable de tout n'est il pas un facteur de stress qui pourrait en plus favoriser des erreurs ou des imprécisions de la part de ce seul, unique et si précieux pilote ?
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eaglefly
Membre

Avatar de eaglefly

Inscrit le 21/02/2010
158 messages postés

# 8 janvier 2011 21:46
en fait si il n'y a plus qu'un seul pilote, les accidents aériens serait moins graves :
une personne en moins de tuée.

bonne réflexion
eaglefly

_________________
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 8 janvier 2011 21:50
Bonsoir,
Ce que dit Didier est tout à fait correct... aujourd'hui.

Il faut se transporter dans le futur. Pas 10, ni 20 ans. Mais plus, peut-être 50, peut-être plus.

Il y a 5 ans, hier, qui aurait imaginé un iPhone, un iPad ? Avec des milliers d'applications.
Et les drones qui survolent seuls, sans pilote, l'Afghanistan et sont capables de rechercher, identifier et abattre un homme au sol ...

Les derniers ULM sont équipés d'EFIS, de NAV GPS, de Pilote Automatique.

Le CPDLC va bouleverser les radio-communications, l'automatisme va continuer à gagner du terrain dans les avions.
Le jour ou on en viendra à 1 pilote c'est que l'environnement n'aura plus rien à voir avec celui d'aujourd'hui, que des inventions nouvelles auront encore enrichi le couple automatisme-sécurité, que tellement de choses auront été automatisés que le pilote à bord n'aura plus rien à faire, ou bien qu'un pilote pourra, au sol, surveiller plusieurs vols, et intervenir en dernier ressort, comme intervient le pilote qui dans son bureau-cockpit intervient sur un drone qui vole à 20 000 km de lui...

Bonne soirée à rêver ou cauchemarder, tongue
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Vector
Membre

Avatar de Vector

Inscrit le 26/06/2007
4 012 messages postés

# 9 janvier 2011 05:11
Bonsoir,
Si ce n'était pas pour des raisons commerciales, il y a longtemps qu'on n'aurait plus de pilotes à bord des avions. A mon avis, il n'y aura pas de vol à un pilote, on passera directement au pilotage à distance, comme le dit Eolien. Déjà pendant la guerre les Allemands étaient capables de faire voler des avions sans pilote. Il est sans doute plus facile de faire un système d'autoguidage GPS avec backup manuel.
J'ai déjà un aspirateur-robot Roomba qui est plein d'initiative, alors les drones c'est pas très nouveau.
On peut d'ailleurs parier qu'il saura contourner le pot-au-noir sans se tromper sur l'interprétation du radar.
Moi je prendrai le bateau. (Sauf si on me laisse les hôtesses de Pesawat)
Allez, on passe à des choses plus sérieuses ?

_________________
" Des trolls, n'en jetez plus, la cour est déjà pleine !"
Vector
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

didier
Membre

Avatar de didier

Inscrit le 07/03/2008
404 messages postés

# 9 janvier 2011 12:32
Eolien, je dois me rendre à votre argumentation. Votre analyse est en effet plus pertinente. il ne faut pas imaginer des avions des avions pilotés par une seule personne comme " la situation d'aujourd'hui moins un pilote ". Vous avez raison. Si cela se fait, cela sera dans un cadre technologique différent et cela modifiera l'analyse qu'on peut en faire, tant sur le plan de la sécurité que sur celui de l'acceptation par le public. Sans anéantir completement mes remarques (car quand même en cas d'accident on ne pourra éviter de poser la question), cela en atténue la portée.
Cette évolution aura-t-elle lieu ? Bien malin qui pourrait le dire, car elle suppose implicitement que la société continue sa marche en avant vers toujours plus de technologie et de richesses. Mon point de vue sur l'avenir, sur les questions écologiques et énergétiques me fait plutôt penser qu'à l'échelle de 40 ou 50 ans, nous briserons la lancée actuelle. A mon sens trop de déséquilibres économiques et écologiques empecheront la poursuite de ce que nous avons connu depuis une soixantaine d'années. Je crains aussi que le monde ne soit plus suffisamment harmonieux pour le permettre.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 9 janvier 2011 15:25
Bonjour Didier,

Je vous suis tout à fait sur la dégradation des choses à moyen terme.

Nos ressources sont épuisables, il faudrait les économiser.
On fait le contraire, toujours plus de population... pour plus de consommation !

On se félicite d'avoir une démographie supérieure à d'autres pays, on se rengorge d'être bientôt 70 000 000 de français...

Il faudra plus de voitures, et plus d'avions ... qui consommeront encore plus vite les dernières ressources...
Et les chinois, et les indiens , et... tous les autres !... (qui vont bientôt mourir de faim et fuir vers ... le Nord pour survivre...)

Alors qu'il faudrait engager une politique planétaire de réduction des populations, on encourage à faire l'inverse ! (je suis un très mauvais exemple avec 3 enfants ... tongue)

Alors, effectivement, si l'on va au désastre, l'avion tout-auto risque d'être repoussé à pérpète !

Bonne soirée,
Eolien

(Dernière édition le 9 janvier 2011 15:27)


_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !