Airbus & Power 8

Début - Précédente - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 19 février 2007 12:42
non, ça a toujours été prévu pour mardi 20 février si je ne m'abuse ...

_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 19 février 2007 12:46
Exact.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Curufinwe
Responsable

Avatar de Curufinwe

Inscrit le 27/04/2006
2 618 messages postés

# 19 février 2007 12:53
ah mais non ... dernière minute: selon toutes vraisemblances, le plan Power8 ne sera pas dévoilé demain comme il était prévu. Information sur Europe1 à 12h45.
à confirmer.

_________________
David - prof policier, secrétaire, assistant social, parent, infirmier et psychologue à Toulouse!
Rédacteur en chef d'Aeroweb-fr.net
Mes photos sur Pictaero

"Never trust a small man. His brain's too near his arse," Sir Noel Coward.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 19 février 2007 13:12
Je croyais qu'on était le 20 je suis à la peine.

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Viking
Membre

Inscrit le 18/10/2006
284 messages postés

# 19 février 2007 13:32
EADS suspend le plan de restructuration d'Airbus
Le conseil d'administration d'EADS a interrompu ses travaux sur le plan de restructuration de sa filiale Airbus, faute d'un accord concernant la répartition de la charge de travail entre les différents pays concernés par la production de l'A350XWB. Pour Louis Gallois, le co-président d'EADS et PDG d'Airbus, il devient impératif de "trouver une solution qui surmonte les questions nationales".

Coup de théâtre. Airbus a annoncé ce lundi que le conseil d'administration de sa maison mère EADS a "interrompu ses travaux" sur la mise en place du plan de restructuration "Power 8", dont la présentation était attendue demain mardi. Cette décision tire les conséquences de l'absence de consensus sur la répartition des mesures de réorganisation entre les différents pays dans lequel l'avionneur européen est implanté.

Dans un communiqué publié en début d'après-midi, Airbus précise que le conseil se réunira "dans les prochains jours" pour tenter de trouver un accord concernant en particulier la répartition de la charge de travail liée à l'A350 XWB, le futur long-courrier de l'avionneur européen censé riposter au succès du futur Boeing 787. "En conséquence, le comité du groupe européen qui était prévu le 20 février est annulé", déclare Airbus.

Pour l'avionneur européen, il s'agit d'un camouflet cinglant, alors que les gros titres de la presse économiques européennes consacraient déjà une large place, ce matin, sur les grands axes de la restructuration d'Airbus et les plans de son patron Louis Gallois. Cité dans le communiqué, ce dernier souligne "le besoin de trouver très rapidement une solution qui surmonte les questions nationales" concernant la restructuration de l'avionneur européen.

Louis Gallois juge avoir "fait des propositions que je juge équilibrées, tant sur plan industriel que technologique et qui servent notre objectif de compétitivité économique", estimant dangereux de "retarder plus longtemps la mise en oeuvre de Power8". Selon des informations publiées ce matin par La Tribune, le patron d'Airbus devait dévoiler demain la suppression d'environ 10.000 emplois ainsi que la cession de trois usines : Méaulte en France, Varel et Nordenham en Allemagne.


Source : LaTribune.fr

_________________
Merci de ne pas me citer ailleurs....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 19 février 2007 15:54
19/02/07
SOURCE:Flightglobal.com


Lien:
http://www.flightglobal.com/articles/20 ... rkers.html

Airbus A350XWB workshare issues force EADS to delay key Power8 restructuring meeting with workers' representatives.

European aircraft manufacturer Airbus has called off tomorrow’s planned meeting with employee organisations over its restructuring plan, due to a dispute over national workshare splits.

The European manufacturer has cancelled tomorrow's planned meeting with its Works Council at which it was to detail its Power8 restructuring plan after parent EADS failed to reach agreement yesterday on national workload shares relating to the new Airbus A350XWB programme.

In a brief statement EADS says its board of directors yesterday evening interrupted its work on Power8.

“The meeting will be resumed within the next days to find an agreement regarding the cross-national sharing of the industrial workload related to the A350XWB,” it says. “Consequently, the Airbus work council [European Committee Airbus] meeting planned on 20 February has been postponed.”

In announcing the postponement, Airbus chief executive and EADS co-chief executive Louis Gallois stressed the need to “very quickly” find a solution that overcomes national issues.

“I made proposals which I deem balanced, both from an industrial and a technological point of view, and which serve our objective of economic competitiveness,” he says.

“I wish that they can lead to the consensus we urgently need. Airbus cannot delay any longer implementing Power8. Quite naturally, employees are eager to know how the future of their company together with their own future is being shaped.”
-------------

Evidemment, Affaire à suivre !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 19 février 2007 23:18
Lien:
http://www.industrywatch.com/pages/iw/S ... ;VNC=hnall

France's Breton Calls for Calm Amid Delays to Airbus Restructuring
Source: AFX-Asia
Publication date: 2007-02-19


PARIS (AFX) - French finance minister Thierry Breton called for calm following the announcement of delays to the major restructuring plan at Airbus, the troubled European aircraft maker.
---

Réaction entendue : "Comme si les acteurs concernés avaient besoin de Monsieur le Prof. de la Grammaire des Affaires ! Contreproductif ! Encore une occasion de se taire qu'il a laissée passer!"

A voir.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

run380
Membre

Inscrit le 25/09/2005
1 383 messages postés

# 20 février 2007 04:24
les politiciens vont tuer airbus ..surtout coté allemands ..
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 20 février 2007 09:52
Dans ces moments pénibles, la règle est de ne pas distribuer les blâmes, même si cela est tentant.

Mais, au 21ème siècle, a-t-on vraiment besoin d'entendre la confirmation de la suppression de 10,000 emplois, non pas de la bouche des dirigeants de l'affaire (EADS / Airbus SAS), mais du 1er ministre français ?
------

Lire :
Aerospace headline news
02/20/2007, 07h03

Airbus: Villepin confirme 10.000 supressions d'emplois envisagées

PARIS, 20 fév 2007 (AFP) -
Le Premier ministre français Dominique de Villepin a confirmé mardi sur RTL le chiffre de 10.000 suppressions de postes envisagées dans le plan de restructuration d'Airbus et a déclaré avoir demandé au co-président executif d'EADS Louis Gallois qu'il n'y ait "pas de licenciement sec".
-----------
Lien:
http://www.air-cosmos.com/AFP/preview.a ... fuvbai.xml
------------
A quoi cette intervention sert-elle?

Sur le plan strictement juridique, cette intervention est "techniquement illégale".

Il s'agit d'une interférence, d'une ingérence dans les affaires de la Direction, de la Gouvernance & du "Best Practice" des entreprises!

Il y a des démocraties à quelques encâblures de la France, où M. de VILLEPIN aurait déjà été critiqué, même pour une intervention protégé par l'immunité parlementaire. S'il répétait ces dires dans un contexte ne bénéficiant pas de cette immunité, dans les démocraties en question, il pourrait être attaqué & poursuivi en justice.

Il n'est pas question de chercher cela ici !

Mais, la France , un jour, va-t-elle mettre ses actes en stricte concordance avec la loi, surtout quand il s'agit d'affaires internationales et transfrontalières? La politique, & les hommes politiques ne sont nullement au-dessus de la loi. Et ces façons de faire agacent les autres pays concernés.

Nous lisons dans les media :

Aerospace headline news

02/20/2007, 08h18


Fillon: les gouvernements ne doivent "pas trop se mêler" d'Airbus

PARIS, 20 fév 2007 (AFP) -
François Fillon, conseiller du candidat UMP Nicolas Sarkozy, a invité mardi les gouvernements à ne "pas trop se mêler de l'organisation
----------
Lien :
http://www.air-cosmos.com/AFP/preview.a ... quz3dg.xml
-------

C'est F. FILLON qui a entièrment raison ! Et ceci n'est pas une opinion politique ! C'est un souci de droit, et du respect du droit ! C'est une question de bon sens et pragmatisme!

On peut arguer que, en sortant des limites du droit, en enfreignant, donc, le droit, ou en risquant de le faire, les hommes politiques français :
-- montrent qu'ils perpétuent la situation selon laquelle il y a discordance entre les exigences du droit / des lois, et leurs actes, ...ce qui fait désordre ;
-- ne font qu'affaiblir encore la position des salariés français dans ce triste contexte ! Comme si ces derniers avaient besoin de cela !


Et les syndicats et salariés français, ainsi que les hommes politiques feraient bien de se mettre cela dans l'esprit & de l'intégrer à leur comportement.

Réactions ?

(Message édité par sevrien le 01/03/2007 14h28)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

elmer
Membre

Avatar de elmer

Inscrit le 27/09/2005
3 940 messages postés

# 20 février 2007 09:59
Je pense qu'une partie du problème vient du fait que nous sommes proches d'une échéance électorale. En milieu de mandat du président ou de l'assemblée, ils feraient moins de bruit.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 20 février 2007 10:10
Explication possible, mais ils sont coutumiers du fait ! La SOGERMA a eu lieu bien avant !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

elmer
Membre

Avatar de elmer

Inscrit le 27/09/2005
3 940 messages postés

# 20 février 2007 10:12
Oui, juste après la crise du CPE !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

merignac
Membre

Inscrit le 12/06/2006
27 messages postés

# 20 février 2007 10:32
merci sevrien , mais c est pas plus réjouissant avec TAT , enfin nous verrons , et pour AIRBUS je pense que les allemands veulent casser le beau jouet , sans doute téléguidé par le concurrent , vite qu il annonce quelquechose pour faire repartir le gros bébé (10 millards € ) pour l étude en pure perte , MAGNIFIQUE ! ! !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 20 février 2007 10:57
Bonjour, mérignac. Merci pour cette réaction.

Il faut être optimiste. Les choses s'arrangeront, .... parce qu'il le faut. Mais il y a des leçons à tirer de tout ceci :
----
(i) prévoir c'est bien mieux, et commencer la préparation des actions bien à l'avance, en mêlant les syndicats et salariés au dialogue & à l'action (surtout les dirigeants des syndicats), mais en restant vigilant sur les plans de la confidentialité et de l'exclusivité des informations, pendant les phases cruciales (cela n'est point une question de censure, ... mais de la saine gestion de l'information ; la communication est en elle-même une "vaste entreprise") ;

(ii) prévoir des actions réalistes, ambitieuses, mais sans risque de 'trébucher' (les petits pas, comme chez Michelin, en général, ou à la 'belle époque', ... c'est mieux ..quand on le peut ) savamment dosées entre le court terme (quelques "quick wins" / gains ou avancées rapides, pas pénibles, si possible, car cela donne le goût de la confiance et de la coopération accrue) & les moyen & long termes ;

(iii) assurer une cohérence entre les différents syndicats, prenant le temps, pour éviter de donner l'impression de bafouer les intérêts et points de vue des uns et des autres, notamment des cas marginaux, qui existeront toujours (d'ailleurs, il faut toujours recenser ces cas rapidemnt, non pas pour leur donner un traitement de faveur, mais pour veiller à ce qu'ils ne soient jamais négliés ou oubliés) ;

(iv) accepter tous que le premier jet ne soit qu'une forte tentative de bon début des travaux, et, sans doute, risque d'avoir à être tout aussi fortment retravaillé, mais non pas dans un climat de tension, puisque tout ce qui précède implique, voire, nécessite un esprit d'ouverture, et d'invitation de "feed-back".

Et je n'idéalise pas. Cela marche, là où on l'essaie, avec réalisme et patience !

(Message édité par sevrien le 01/03/2007 14h29)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

sevrien
Anonyme

Inscrit le 08/08/2006
10 923 messages postés

# 20 février 2007 11:28
Lire :

DaimlerChrysler Refuses to Approve EADS' Restructuring Plan for Airbus - Report

Source: AFX-UK Publication date: 2007-02-20

Lien:
http://www.industrywatch.com/pages/iw/S ... ;VNC=hnall

FRANKFURT (AFX) - DaimlerChrysler AG has refused to give its approval to a major restructuring plan proposed by EADS NV for the troubled aircraft maker Airbus, according to the Financial Times Deutschland, citing industry sources.

It said work on the restructuring program has been suspended because of a row between the German carmaker and the French government -- two major shareholders in EADS.


Voici le danger : la dispute serait entre EADS NB (L'entreprise) et le Gouvernement français, qui interfère, donc ! Il y a fort à parier que ceci n'est pas sous immunité parlementaire, et réfléchit un réel risque, une réelle possibilité de tentative de "Direction de Fait"
---------------

The report said DaimlerChrysler sees the risk that France would get hold of too large a share of the production planned in Airbus A350 XWB aircraft and also harbours doubts on the proposed cost saving targets for Airbus.

La gravité de la situation est que DaimlerChrysler, actionnaire 'privé', soit en train de se disputer avec l'actionnaire qu'est le Gouvernment français, qui, sans aucun doute 'intègre' le pouvoir de la participation du Groupe Lagardère, qui n'est surement pas en désaccord fondamental avec Daimler Chrysler sur les plans industriels, financiers ou de la stratégie, vu les décisions et actions qu'ils ont prises d'un commun accord récemment !

Le tout, hors Assemblée Générale, seul endroit où les actionnaires aient le droit vraiment légal de s'exprimer ainsi. Sur la base de la seule expérience, et les faits dans le domaine public à l'heure actuelle, il est plus que raisonnable de pré-supposer que c'est l'Actionnaire qu'est l'Etat français, hélas, qui ait enfreint le Droit des Sociétés, car un actionnaire privé, personne physique ou morale, du secteur privé, en tant qu'individuel ou institutionnel, ne se le permettrait pas, en raison des lourdes sanctions potentielles qui pourraient le frapper. !

Litige, donc, entre deux actionnaires, l'un privé, l'autre étatique / gouvernemental.
---------

Une question que les Français ont tendance à passer sous silence (mais on se doit de le se la poser ; courage, enfin ! ) :
-- est-ce que ceci montre que le Gouvernement français est en train de "Diriger le Groupe Airbus",
-- -- au niveau d'Airbus SAS, soit à la place de Louis GALLOIS,
-- ou de se réserver un 'soi-disant droit de regard et d'intervention', pour le contredire, ou l'épauler, selon les circonstances,
-- 'cocktail' totalement illégal selon le droit français (sauf si quelque chose nous a échappé ?),
-- et surtout le droit européen, et, notamment, le droit néerlandais, qui est le droit qui gouverne le Société mère d'Airbus, soit EADS NV, société résolument de droit néerlandais, tout comme l'était MITTAL STEEL, et comme ARCELOR était de droit luxembourgeois, et NON PAS de droit français ?

Es-ce que le Gouvernement français ne ferait pas mieux de respecter rigoureusement la ligne de démarcation entre les Actionnaires & le Management, et les institutions qui existent 'de iure' pour traiter ces affaires au niveau des Conseils d'Administration et / ou des Assemblées Générales Ordinaire et Extra-ordinaire, par exemple?

Enfin, si les autres pays et leurs Gouvernements respectifs se mettaient à agir ainsi à l'encontre des actionnaires français ou de 'la France '?

Encore la "Grammaire des Affaires" de Thierry BRETON ?


(Message édité par sevrien le 01/03/2007 14h33)
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !