Messerschmitt F-104G Starfighter

Description de la version Messerschmitt F-104G Starfighter

En 1952, alors que les combats faisaient rage en Corée, Lockheed mit à l'étude la conception d'un chasseur monoplace capable de surclasser les appareils du bloc communiste. A l'époque, les appareils américains comme le Sabre, plus complexes et lourds que leurs adversaires, étaient surclassés en maniabilité par les MiG-15. Lockheed essaya donc de créer un avion en allant au plus simple, avec une cellule efficace aérodynamiquement équipée d'un moteur puissant. Le réacteur choisi fut le General Electric J79, plus puissant que la concurrence de l'époque.

Pour réduire au maximum la traînée, Lockheed équipa son appareil d'ailes trapézoidales très fines et courtes (avec un rapport épaisseur/corde d'un peu plus de 3 %), au bord d'attaque assez tranchant pour justifier la mise en place de protections au sol. Le fuselage lui-même était très effilé, faisant presque ressembler le tout à une fusée plus qu'à un avion. Les ailes étant trop fines pour contenir le moindre réservoir, le carburant devait être casé dans le fuselage, ainsi bien sûr que le train d'atterrissage. Cette configuration aérodynamique donnait une traînée très réduite en vol à plat, et de bonnes performances de montée. Elle commençait par contre à montrer ses limites lors de virages soutenus.

Le prototype du Starfighter effectua son premier vol en mars 1954. Toutefois, l'US Air Force dut attendre 1958 pour toucher ses premiers appareils ; à cette époque, l'avion ne correspondait déjà plus à ses besoins, et elle en acheta moins de 300.

Les Starfighter firent quelques apparitions au Viêt-Nam à partir de 1965, mais furent rapidement retirés du service dans l'USAF, jusqu'à disparaître du service actif en 1969. Parallèlement, le Ministère de la Défence Ouest Allemand cherche à remplacer ses Sabre et F-84. Un des avions repérés est le F-104, capable de Mach 2. Lockheed, répondant à la demande allemande, se lance dans l'étude d'une version d'attaque au sol, qui sera le F-104G (et le F-104F, biplace). C'est l'un des célèbres "contrats du siècle" : la commande de l'Etat Allemand déclenche des commandes de l'Italie, des Pays-Bas, de la Belgique et du Japon, pour plus d'un millier d'appareils. Ce contrat est remporté par Lockheed en 1959, au prix de 22 millions de dollards de dessous de table (mis à jour par une commission sénatoriale US en 1975).

Le F-104G, conçu par Lockheed grâce aux fonds avancés par les pays intéressés, est bourré d'électronique moderne, qui augmente le poids de plus de 500 kg par rapport au F-104C. Toute la production est assurée par des firmes européennes, les réacteurs J79 étant construits sous license par BMW à Munich, tandis que les avions sont produits par des consortiums nationaux, sous la direction de Messerschmitt en Allemagne, Fiat en Italie, Fokker aux Pays-Bas et SABCA en Belgique.

Le F-104 est cependant assez rapidement mal vu en Allemagne, où il est considéré par beaucoup comme un cercueil volant. Chaque crash fait la une des journaux, et les crash se succèdent, avec un pic en 1965, pour 25 accidents. Ces crash sont dus en partie à l'entraînement de certains pilotes aux Etats-Unis, dont le climat n'a que peu à voir avec l'Allemagne, mais aussi à la relative nouveauté de l'avion pour des mécaniciens peu formés à une telle technologie. Au final, les statistiques montrent que le taux d'attrition des F-104 est comparable à celui des F-84 ou des Sabre Mk.6. L'un des facteurs aggravants est l'utilisation d'un siège éjectable Lockheed C-2, bien moins efficace que le Martin-Baker Mk.7 (qui est "zéro-zéro", c'est à dire qui fonctionne au ras du sol, à zéro km/h).

Fiche technique de la version Messerschmitt F-104G Starfighter

Armement
Bombe(s) -
Canon(s) -
Charge offensive -
Missile(s) -
Mitrailleuse(s) -
Capacité
Capacité en carburant -
Dimensions
Envergure -
Hauteur -
Longueur -
Surface alaire -
Equipage
Mitrailleur(s) -
Navigateur(s) -
Pilote(s) -
Radio-navigateur(s) -
Masses
Masse à vide -
Masse maximale à l'atterrissage -
Masse maximale au décollage -
Motorisation
Moteur(s) -
Poussée -
Puissance -
Réacteur(s) -
Turbopropulseur(s) -
Performances
Distance d'atterrissage -
Distance de décollage -
Distance franchissable -
Plafond -
Plafond opérationnel -
Rayon d'action tactique -
Turbulence de sillage -
Vitesse ascensionnelle -
Vitesse de croisière -
Vitesse de croisière maximale -
Vitesse maximale -
Production
Exemplaire(s) produit(s) -

Toutes les photos de la version Messerschmitt F-104G Starfighter sur Pictaero

Voir toutes les photos de la version Messerschmitt F-104G Starfighter

Les plus belles photos d'avions
Airbus A320-214 (G-EZWK) Cessna 510 Citation Mustang (G-FBKF) Piper PA-28-161 Warrior III (OO-TMU) Airbus A330-343X (B-5935) Airbus A319-111 (G-EZAO) Boeing 787-8 Dreamliner (B-2787)