Demi-tour ou pas ?

Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Auteur Message

eolien
Membre

Avatar de eolien

Inscrit le 30/01/2008
6 991 messages postés

# 1 décembre 2014 08:51
Salut Fishbed,
Je t'ai lu depuis la première minute mais ne suis pas intervenu, bien que voyant les choses différemment, la pollution eût été immeditate ...
Dommage ... Le sujet était intéressant.
Bons vols, bonne santé,
Eolien

_________________
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 901 messages postés

# 1 décembre 2014 09:00
Bonjour Fishbed,

C'est un réel plaisir a lire votre parcours, vos aventures et de partager vos expériences
N'en déplaise à certains qui se reconnaitront, ouvrir un debat en pleurnichant des qu un contradicteur apparait et en l eliminant par la collusion cela permets de dispenser des fausses veritées et montrer ainsi ses incompétences dans la connaissance des machines en se baptisant pilote-ingénieur, les concernés se reconnaitont. Votre parcours est riche et vos propos modestes vous restez a votre place merci continuez !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 638 messages postés

# 1 décembre 2014 09:29
Salut les gars !

Tout va bien alors, vous n'avez pas disparu ? smile

La vie serait si facile si nous pouvions plaire à tout le monde... Si l'homme n'avait aucune défaillance, aucun défaut...

Sinon, Eolien, à quand un monstrueux barbecue, j'ai le souvenir que beaucoup étaient intéressé, même Tarmel...

_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 901 messages postés

# 1 décembre 2014 11:43
Fishbed,
Les anciens d A Web, le club des 5, se sont refugiés sur un autre forum ou democratiquement il est interdit a tout contradicteur de participer mais vu le niveau d'echanges et les bis voir n repetita le niveau est au ras des paquerettes J'atends comme d'autres l'invit au barbecue mais je suis pret a parier que les invités seront
choisis avec soin
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

jodel112
Membre

Inscrit le 25/01/2013
541 messages postés

# 1 décembre 2014 16:04
Bonjour braves gens !

Inutile de m'inviter à un barbecue quelconque, j'avais proposé ma présence à une autre petite fête il y a plusieurs mois...visiblement j'aurais dérangé.
Il est vrai qu'on ne me fait pas prendre facilement des vessies pour des lanternes.
C'est triste, j'aimerais bien discuter de vive voix avec Tamerl ou Mig-21.
Au sujet de la panne moteur au décollage ; Voilà bien une discussion stérile, sans issue.
Tout dépend de la hauteur à laquelle elle se produit, de l'environnement, de la vitesse acquise, du vent, de l'entraînement etc...donc, "Stop".
Tamerl, vous avez raison de parler de "l'autre forum", j'ai arrêté de me désoler, les lecteurs avertis-et il y en a-petit à petit prennent conscience du crêtinisme de notre Dieu des Vents, toujours en mal de reconnaissance publique et ignorante.
Vous avez certainement remarqué la sempiternelle critique du Bea qui s'interesse au positionnement des sièges et des ceintures...alors que le Bea cherche à faire comprendre le niveau de professionalisme
lamentable des principaux acteurs.
J'ai déjà parlé de "l'attitude" du pilote. C'est valable pour ceux qui passent sous les ponts ou les fils électriques...mais aussi pour les autres, mieux payés.
J'ai trouvé il y a peu 2 définitions qui me laissent pensif, permettez-moi de vous les soumettre/

"A super-pilot is a pilot who uses his super-intelligence to avoid situations that might require use of his super skills."
A super-pilot is a pilot who is so scared he carefully avoids scary situations"

Au plaisir de vous lire,

Jodel

_________________
Achetez tous "L'IFR selon Saint Yan"...et partez rassuré.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 901 messages postés

# 1 décembre 2014 20:08
Bonsoir à tous,
M. Dassault répétais à ses pilotes d'essais : il n'y a pas de bons pilotes il n'y a que de vieux pilotes
La liste de ceux morts en service est longue et pourtant les risques sont analysés, évalués, mesurés, simulés...
Je n'ai pas trouvé de super pilotes mais des êtres discrets, consciencieux et appliqués, très disciplinés mais capables de se sortir de situations très difficiles toujours avec modestie
Le travail de Fishbed mérite grand respect , il faut du métier pour évoluer près du sol et de tout ses obstacles Quand aux pilotes de ligne le métier avant demandait abnégation, discipline et connaissance parfaite de la machine aujourd'hui si la formation ou la doc n'a pas tout prévu on apprends la machine dans les rapports d'incidents....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 3 décembre 2014 11:36
TAMERL a écrit :Quand aux pilotes de ligne le métier avant demandait abnégation, discipline et connaissance parfaite de la machine aujourd'hui si la formation ou la doc n'a pas tout prévu on apprends la machine dans les rapports d'incidents....
Eh oui! Avant, les pilotes avaient, ou même parfois n'avaient pas, un pilote automatique sommaire, avec peu de fonctions, pas d'A/THR ou d'automanettes... Pas besoin de savoir faire avec et sans et d'en connaître les pièges. Pour les procédures aux instruments, ils connaissaient pour faire simple et sans remonter trop loin, l' ILS, le VOR avec ou sans DME, les percées ADF, le GCA. Maintenant c'est pareil , et se sont rajoutés, l'ILS cat II, cat III, l'ILS PRM, les RNAV (GNSS), etc.
Cela demande toujours, voire plus, discipline et connaissance "parfaite" des procédures dont certaines ne se font que rarement... La connaissance "parfaite" de systêmes souvent très complexes et aux défaillances statistiquement rares, n'a plus sa place, surtout lorsque l'on veut réduire au minimum les coûts de formation et de maintien des compétences. Et la doc s'est malgré tout bien étoffée depuis 25 ans...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 901 messages postés

# 3 décembre 2014 14:19
Merci MAT0912 pour votre franchise et votre sincérité c'est tellement rare sur ce forum que cela mérite d'être souligné, loin de moi l'esprit de polémique, je fais une différence entre les pilotes de l aviation générale qui sont loin d'être soumis a des règles compagnie drastiques mais qui en plus des procédures que vous citez connaissent mieux leur machine et surtout ses défauts peut être parce qu'ils sont attachés à celle ci pendant une grande partie de leur carrière contrairement aux ligneux qui changent toujours de machines même s'ils ont une qualif de type restreinte a un ou deux modèles.
Oui la doc c''est souvent la référence juridique de la connaissance des conducteurs de machines surtout quand cela va mal, je suppose que la curiosité technique de la machine n'a plus sa place comme vous le dites on va droit vers le 'drone'' de transport civil a terme ....
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 3 décembre 2014 17:19
TAMERL a écrit :...je suppose que la curiosité technique de la machine n'a plus sa place ....
Encore faudrait-il, que les curieux, et il y en a plus que vous semblez le croire, puissent avoir les documents nécessaires. Qui peut les leur fournir, à part le constructeur, qui se retranche derrière le secret industriel et ne veut surtout pas que sa machine paraisse trop complexe. Si vous saviez la difficulté que l'on rencontre parfois pour avoir une explication sur un système ou les raisons d'une procédure constructeur. Le métier de pilote de ligne, de conducteur puisque vous préférez, demande également beaucoup d'autres connaissances et ne se limite plus à la connaissance de la machine. Nous en avons déjà parlé. On peut le regretter mais c'est comme cela dans le monde entier, surtout depuis que l'on a remplacé le mécanicien navigant par un ordinateur. Et les pilotes français de la génération précédente, ont été les plus réticents à cela et posaient souvent beaucoup trop de questions au goût des constructeurs par rapport aux anglo-saxons par exemple. Les statistiques d'accidents ne leur donnent heureusement pas raison.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

jodel112
Membre

Inscrit le 25/01/2013
541 messages postés

# 3 décembre 2014 19:59
Bonsoir,

Ayant longuement fréquenté les 2 parties, constructeur et utilisateur, je ne peux que confirmer ce qui précède.
Le constructeur doit pour commencer se battre contre le certificateur...qui ne s'en laisse pas conter.
Ce dernier est souvent réticent aux nouveautés, il y a des bagarres mémorables, Tamerl doit bien le savoir.
Ensuite, lorsque le produit est en exploitation les bagarres précédentes prennent une forme différente, moins "vicelarde" mais plus longue...forcément.
N'a-t-on pas dit qu'il fallait 3 années d'exploitation d'une cellule et 5 années pour le systême propulsif avant de cerner 90 % des ennuis potentiels ?
Chacun ses goûts mais je n'ai pas hâte de voler sur les derniers avions fraîchement certifiés.

Bye,

Jodel

_________________
Achetez tous "L'IFR selon Saint Yan"...et partez rassuré.
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 4 décembre 2014 10:14
jodel112 a écrit :N'a-t-on pas dit qu'il fallait 3 années d'exploitation d'une cellule et 5 années pour le systême propulsif avant de cerner 90 % des ennuis potentiels ?
Que dire alors de tous les calculateurs de bord...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 638 messages postés

# 4 décembre 2014 10:56
Je pense que les pilotes de ligne n'ont plus le choix. Un simple exemple dans le cadre du pilotage pur et dure. Comment pratiquer des steep turns, décrochages, et les pannes diverses et variées, ailleur que sur simulateur ? On sait très bien que psychologiquement, décrocher un appareil sur simulateur n'aura jamais le même impacte qu'en situation réelle. Et oui, la formation a un coût et le simulateur est un moindre mal, du moment que l'information circule sans rétention ?

Le secrêt industriel est un secrêt de Polichinelle, surtout dans l'aéronautique, ça fait un bail que la mondialisation est passé par là. On sait comment et pourquoi un avion vol, il suffit d'y greffer les dernières technologies, qui sont de plus en plus liées à l'économie et qui ne sont pas forcément incompatibles.

En tout cas, j'ai été heureux du jour où j'ai piloté un avion avec un pilote automatique 3 axes assez performant. Il m'a permis de pouvoir enfin me griller une clope tout en buvant mon café crème...

(Dernière édition le 4 décembre 2014 10:56)


_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

Fishbed21
Membre

Avatar de Fishbed21

Inscrit le 27/05/2013
1 638 messages postés

# 4 décembre 2014 11:06
Je poserais quand même cette question :

Un pilote doit-il être aussi un ingénieur ?

_________________
L'alcool ne résout pas les problèmes, ceci dit, le lait et l'eau non plus...
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

MAT0912
Membre

Inscrit le 01/03/2014
267 messages postés

# 4 décembre 2014 11:56
Fishbed21 a écrit :...Un pilote doit-il être aussi un ingénieur ?
Ingénieur dans quelle discipline ? Toutes celles qui concernent un avion? Vaste programme !
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur

TAMERL
Membre

Inscrit le 03/07/2012
1 901 messages postés

# 4 décembre 2014 12:19
On ne demande pas a un pilote d'avoir les connaissances d'un ingénieur mais il est indispensable qu'il ait des connaissances en aérodynamique et méca vol pour revenir a la base du pilotage quand les calculateurs et autres systèmes dérivent
Ex un avion qui vole entre 60 et 100kts avec un vario de -10000ft/mn c'est qu'il est décroché quand on a de l'eau sous la quille pardon de l air on mets le nez dans le sol quel que soit l'environnement audio et on cabre quand le badin a repris des couleurs. Si l'avion ne prends pas l'assiette commandée on ramène le PHR avec la commande manuelle sans se poser ce sont les connaissances 'ingénieur'' qu'on demande a un pilote et comment sont élaborés les ordres qu'on a sous les yeux assiette, altitude, vitesse, position, poussée, configuration ....c'est la base de la sécurité des vols
Voir le profil de l'auteur Envoyer un message privé à l'auteur
Début - Précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivante - Fin

Créer un nouveau sujet Répondre à ce sujet Ajouter ce sujet à mes sujets favoris

Ajouter une réponse

Vous devez être inscrit et connecté sur AeroWeb pour pouvoir ajouter une réponse à ce sujet !