Curtiss 81/87 Warhawk (P-40 Tomahawk/Kittyhawk)

  • Constructeur : Curtiss
  • Catégories : Appareils de la Seconde Guerre mondiale, Avions d'appui et d'attaque au sol, Avions de chasse
  • Pays : États-Unis
  • Année du premier vol : 1938

Description de l'appareil Curtiss 81/87 Warhawk (P-40 Tomahawk/Kittyhawk)

Le P-40 était, schématiquement, un P-36 dont on avait remplacé le moteur en étoile Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp par un Allison V-1710 V-12 refroidi par liquide. La puissance du nouveau moteur n'était pas réellement supérieure à celle de l'ancien, mais ses dimensions plus compactes permettaient de réduire la traînée.

Présent sur la plupart des théâtres d'opération, à part en Europe Occidentale, le P-40 se révéla être un bon chasseur, capable de tenir tête à ses contemporains en étant bien utilisé. Son armement, au début constitué de deux mitrailleuses de 12,7 mm dans le nez et quatre 7,62 dans les ailes, passa dès la version P-40E à six 12,7 dans les ailes, comme le P-51, le P-47, ou les Hellcat et Corsair.

Le P-40 est, en Chine, l'avion de l'American Volunteer Group, ou les Tigres Volants. Ces derniers l'utilisent efficacement contre des chasseurs japonais comme le Nakajima Ki-43, qui sont plus agiles mais aussi plus fragiles et ne pouvant pas suivre un P-40 en piqué. La technique imparable consiste donc à commencer le combat avec un avantage d'altitude par rapport à l'ennemi, à plonger dessus puis à s'évader en piqué. Un autre avantage du P-40 contre les chasseurs japonais de début de guerre est sa supériorité en maniabilité à hautes vitesses.

Il remplace aussi le Hurricane en Afrique du Nord, où il est utilisé aussi bien en chasseur de supériorité aérienne qu'en appui-sol. Il accélère le remplacement des Bf-109E par les Bf-109F plus affinés aérodynamiquement, mais auxquels il peut toujours tenir tête. Sur ce théâtre, il est aussi régulièrement opposé aux Fiat G-50 et Macchi MC.200 italiens, qu'il surclasse par l'armement, mais qui restent performants. Il suit l'avancée alliée en Italie. Son principal défaut sur les théâtres occidentaux est son moteur, qui n'est suffisamment puissant qu'à basse altitude. Il se montre donc surtout performant à altitudes moyennes et basses.

Liste des versions de l'appareil Curtiss 81/87 Warhawk (P-40 Tomahawk/Kittyhawk)

Toutes les photos de l'appareil Curtiss 81/87 Warhawk (P-40 Tomahawk/Kittyhawk) sur Pictaero

Curtiss P-40N Kittyhawk (SUE 88) Curtiss P-40E Warhawk (ZK-RMH) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU) Curtiss P-40-N-5-CU Kittyhawk (F-AZKU)

Voir toutes les photos de l'appareil Curtiss 81/87 Warhawk (P-40 Tomahawk/Kittyhawk)

Les plus belles photos d'avions
Fokker 100 (F-28-0100) (OE-LVL) Superjet 100-95B (RA-89062) Boeing 737-5Y0 (VP-BQL) Boeing 737-5Y0 (VP-BRI) Airbus A320-214 (VQ-BBB) Embraer ERJ-175LR (ERJ-170-200 LR) (N117HQ)