Actualité aéronautique

A la découverte de la Souricette

Article publié le 6 décembre 2021 par David Dagouret

Découvrez l'appareil imaginé par Michel Barry.

Un bel après midi d'août, je venais de terminer un vol d'instruction sur "Nynja" à l'aérodrome de Ferté-Alais lorsque j'ai vu pour la première fois, la "Souricette". Elle était stationnée à quelques mètres de mon appareil et j'ai tout de suite été intrigué par cet engin qui ressemblait à une caisse à savon, propulsé par un petit moteur qui s'apparentait à une tondeuse à gazon.

Un homme effectuait des tests sur le moteur de cette petite "Souricette" et ne semblait la retenir qu'à la force de ses jambes. 

s

Mais quel est donc cet appareil ? Est ce un avion, un ULM ou toute autre chose ?

Une femme prenait des clichés de la "Souricette" et avait l'air de connaître le pilote. Je l'interrogeai alors sur cet extraordinaire appareil et je fus conquis.

La Souricette est née de l'imagination de Michel Barry, un ingénieur aéronautique, docteur en mécanique des fluides, maître de conférences en aérotechnique, enseignant à l'I.U.T de Ville d'Avray et, de plus, pilote confirmé de l'U.L.M au bi-réacteur.

En 1988, le projet fût baptisé MB 01, mais il fut vite stoppé suite à un accident de son concepteur. C'est deux ans plus tard, en 1991, que Michel Barry relança son projet et donna cette fois naissance au MB 02. Ce projet consistait à mettre au point un avion-minimum, mais sans concession sur la sécurité ni sur le pilotage.

En 1992, Michel Barry et son équipe commencèrent la construction du MB 02 sur l'aérodrome de la Ferté-Alais. Cet appareil rustique était composé d'une cellule monoplace en bois propulsée par un moteur de 12 cv, un poids à vide de 120 kg et une envergure de 9 mètres. La vitesse de croisière de cet appareil était de 105 km/h et une vitesse maximale (VNE) de 140 km/h.

s

A l'époque, une femme avait remarqué que le MB 02, avec son ventre au ras du sol et les cylindres du moteur figurant de superbes moustaches, pouvait avoir quelques traits communs avec une petite souris, le nom de "Souricette" lui fut donc officiellement donné.

En 1993, après plus de 450 heures de travail, Michel Barry et son équipe, composée entre autres de Willy Gruhier et Hervé Kulhmannn, étaient prêts pour le premier vol du MB 02. Le 13 février 1993, Michel Barry effectua le premier vol à bord de la Souricette sur l'aérodrome de La Ferté-Alais. Le premier grand voyage de la Souricette eut lieu en juillet 1993 entre La Ferté-Alais et Moulins-Montbeugny dans l'Allier.

Michel Barry fonda la société Aurore SARL, spécialisée dans la conception et la fabrication des Souricettes. Cette société est basée à Sauvagnon dans les Pyrénées-Atlantiques. En 2015, près de 200 appareils ont été vendus dans le monde et 60 étaient en activité en France.

Un modèle de la Souricette est donc visible à l'aérodrome de la Ferté-Alais et si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être la voir voler avec un autre avion légendaire, comme le Caudron G3. s

sour

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A321-211 (C-FGKN) Boeing 777-333/ER (C-FIUV) Boeing 777-333/ER (C-FIUV) De Havilland Canada DHC-8-402Q Dash 8 (C-FWEW) Boeing 737-86J/WL (C-FWGH) Embraer ERJ-175LR (ERJ-170-200 LR) (C-FXJC)