Actualité aéronautique

Le projet Euroglider prend son envol

Article publié le 11 juin 2021 par David Dagouret

Ce projet lancé en 2014, vise à développer un planeur biplace à propulsion électrique.

Le projet Euroglider est né à la fin de l'année 2014 réunissant l’Association Européenne pour le Développement du Vol à Voile (AEDEVV), Dassault Aviation et les écoles d’ingénieurs du Groupe ISAE. Ce projet vise à développer un planeur biplace de formation, de lâché et d’entraînement à propulsion électrique. Le projet est actuellement en phase expérimentale bancs d’essais (sol + vol) et entamera prochainement la préparation de sa phase industrielle.

L’ambition de ce planeur est d’être capable d’effectuer de façon autonome des vols complets d’instruction sans l’obligation d’attendre la présence de conditions aérologiques favorables et en préservant l’environnement.

Activité écologique par nature, le Vol à Voile nécessite toutefois des conditions aérologiques favorables pour prendre la hauteur nécessaire à la réalisation des vols de formation. À cause d’une attente parfois longue, près de 2/3 des nouveaux inscrits abandonnent avant leur premier vol de lâché en solo. Grâce à sa propulsion électrique, le planeur Euroglider pourra enchaîner plusieurs vols de formation de plus de 40 minutes de manière autonome et sans attendre des conditions favorables. Il permettra donc aux organismes de formation de multiplier par 2 à 3 fois leur nombre de vols d’école sur une année tout en réduisant la période d’apprentissage pour les élèves.

Grâce à son décollage autonome, l’Euroglider réduira de 60 à 70% les coûts de décollage par rapport à l’utilisation d’un avion remorqueur classique. De plus, il permettra aux aéroclubs de mieux répartir l’activité vol à voile en exploitant le planeur tout au long de l’année, en dépendant moins des conditions aérologiques. Les centres de formation pourront rentabiliser leurs investissements mais aussi mieux optimiser leurs ressources humaines, qu’elles soient professionnelles ou bénévoles.

Le projet s’inscrit dans les domaines d’application du programme Clean Sky 2 lancé par la Commission Européenne et qui vise à la mise en œuvre industrielle de nouvelles technologies de préservation environnementale. Avec son envol autonome grâce à sa propulsion électrique décarbonée, c’est-à-dire sans l’aide d’avions remorqueurs classiques, l’Euroglider réduira de 50% la masse totale au décollage. Il supprimera également les sources de nuisances sonores pour les riverains d’aérodromes.

7309.jpg

Sur le même sujet

Les plus belles photos d'avions
Airbus A330-243 (SU-GCE) Airbus A300B4-622R(F) (TC-MCC) Boeing 737-408/SF (F-GZTI) Boeing 787-9 Dreamliner (F-OVAA) Bombardier CRJ-900LR (D-ACNJ) Boeing 747-83QF (A7-BGB)